PUBLICITÉ

NTIC Publié le jeudi 8 juillet 2021 | AIP

Réseaux sociaux : la majorité des discours de haine en baisse du 24 au 30 juin

© AIP Par DR
Twitter, Facebook, Instagram: les réseaux se réforment
Samedi 18 avril 2015. Abidjan. Facebook fait la chasse aux faux «like»
Abidjan - La majorité des discours de haine enregistré sur les réseaux sociaux, du 24 au 30 juin, est en baisse, selon une observation de la structure Internews Côte d’Ivoire.

La preuve, à cette date, sur 168 espaces Facebook observés, aucune hausse n’a été relevée, mais plutôt une baisse de moins 47% par rapport à la semaine précédente, où 163 discours de haine avaient été collectés sur la toile ivoirienne. Une situation qui vient indiquer que le pic autour du retour de l’ex-président Laurent Gbagbo n’aura été que passager.

La baisse relevée touche également la grande majorité des catégories de propos haineux en ligne quand le nombre d’incitation au meurtre et à la révolte, d’attaque contre des communautés et de délation est resté nul.

Les sept autres catégories se répartissent comme suit, injures et diffamations, propos xénophobes/injures identitaires, vœux et souhaits macabres, menaces, propos sexistes et injures sexuelles, justification et apologie de la haine et animalisations.

Au cœur des discussions à l’origine de ces discours de haine, il y a encore eu l’actualité du retour de M. Gbagbo avec la diffusion d’un reportage de la chaine France 24 sur les coulisses de ce retour, ses différents discours mais aussi d’autres sujets pas que politiques. Il s’agit entre autres de la condamnation à perpétuité de Soro Guillaume, l’élimination de la France de l’Euro 2021, les rencontres entre Alain Lobognon (proche de Soro Guillaume) et des cadres du parti au pouvoir.

Les échanges sur ces différents sujets se sont tenus tant dans des groupes que sur des pages. Ces deux espaces ont sensiblement les mêmes volumes de discours de haine collectés. Des discours dominés par les injures et diffamations, animalisations, propos sexistes et injures sexuelles.

L’observation des discours de haine en ligne est une activité d’Internews Côte d’Ivoire dans le cadre du Programme transition et inclusion politique (PTI) en Côte d’Ivoire, financé par l’USAID et mis en œuvre par le National Democratic Institute (NDI) et une coalition d’organisations de la société civile ivoirienne.

ako/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ