x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 30 août 2021 | AIP

Les populations du Bafing invitées au respect des mesures contre Ebola

Touba- Les populations de la région du Bafing (Ouest) ont été invitées, au cours d’une cérémonie organisée samedi 28 août 2021 à Landoué, village situé à 61 kilomètres de Touba, à respecter scrupuleusement les mesures sanitaires prises pour contenir les risques de propagation de la maladie à virus Ebola.


« Le Bafing fait frontière avec la Guinée Conakry. (…) C'est pourquoi, je lance un appel aux populations à respecter les mesures prises par le gouvernement pour circonscrire la maladie », a déclaré le préfet du département de Touba, Célestin Womblegnon, qui a mis en garde les transporteurs qui feraient entrer clandestinement des personnes en provenance de la Guinée sur le territoire ivoirien.


Un premier cas d’Ebola importé par une jeune guinéenne de 18 ans venue de Labé avait été détecté le 11 août à Abidjan, la capitale économique de près de quatre millions d’habitants, entrainant la prise de mesures sanitaires par le gouvernement ivoirien.


Elles consistent, entre autres, à la fermeture des frontières entre les deux pays, à l’isolement de la malade et des cas contacts, près de 600 dénombrés à ce jour, ainsi qu’à la vaccination des groupes cibles dont le personnel soignant et les forces de sécurité aux frontières avec près de 5 000 doses de vaccins anti-Ebola immédiatement disponibles.


« Évitons les flux de populations pendant quelques mois pour régler le problème. Aidons les forces de sécurité en étant les premiers surveillants de la frontière », s’est, pour sa part, exprimé le ministre du Budget et du Portefeuille de l'Etat, Moussa Sanogo, parrain de la cérémonie de raccordement du village de Landoué au réseau électrique national. Pour lui, la prudence et la rigueur doivent être de mise.


Ce message semble avoir été entendu par les populations locales qui, par la voix du président de la mutuelle de développement de Landoué, Soumahoro Vassiriki, ont promis de faire de la lutte contre Ebola, une priorité.


Avec un taux de létalité de parfois près de 90%, la maladie à virus Ebola a fait, lors d’épidémies successives en 2013 et 2016 en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, plus de 11 300 morts.


Le cas enregistré dernièrement à Abidjan est le premier depuis 1994 en Côte d’Ivoire.


dm/kkp/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ