x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 1 septembre 2021 | Minutes Eco

Secteur des hydrocarbures : Des réserves de pétrole de 1,5 à 2 milliards de barils découvertes en Côte d’Ivoire

© Minutes Eco Par DR
Thomas Camara, Ministre ivoirien des Mines, du pétrole et de l`énergie

Le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara a annoncé ce mercredi 1er septembre 2021, dans un communiqué dont Minutes a reçu copie, « une découverte majeure de pétrole dans le bassin sédimentaire de la Côte d'Ivoire. » Celle-ci a été faite par la société Italienne Eni dans le bloc CI-101, en eaux profondes, en consortium avec la société nationale Petroci Holding. « Les réserves découvertes concernent du pétrole brut et du gaz naturel associé.


Le potentiel peut être estimé de manière préliminaire à environ 1,5 à 2 milliards de barils de pétrole brut d’une part et d’autre part à environ 1 800 à 2 400 milliards de pieds cube de gaz associé », précise le ministre Thomas Camara. A son sens, il s’agit là d’une découverte importante qui viendra fortement accroitre les réserves prouvées de la Côte d’Ivoire ainsi que sa production pétrolière et gazière dans les années à venir.La production de pétrole brut de la Côte d’Ivoire à fin décembre 2019 est estimée à 13 194 133 barils, soit 36 148 barils par jour.


Cela représentait une hausse de 11,96% par rapport aux résultats obtenus en 2018 et un dépassement de 10,29% des prévisions de production qui étaient de 11 963 350 barils en raison d’une meilleure performance de 52,88% et 20,99% respectivement des puits des champs Lion et Panthère sur le bloc CI-11 et Baobab sur le bloc CI-40 par rapport aux estimations. Ces performances sont dues au développement de la phase 4 du champ Baobab et aux travaux sur les puits du bloc CI-11.


En ce qui concerne la production du gaz naturel en 2019, elle est de 76,674 milliards pieds cubes, soit une moyenne journalière de 210,06 MMSCF/jour. Comparativement à 2018 où elle était de 71,895 milliards pieds cubes, on enregistre une hausse de 6,65%. Cette variation résulte des nouveaux puits mis en production dans le cadre de la phase 4 du développement du champ Baobab (CI-40) et des travaux de slickline sur le champ Lion (CI-11).


Emmanuel Akani

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ