PUBLICITÉ

International Publié le vendredi 3 septembre 2021 | AIP

520 millions de dollars mobilisés pour des zones de transformation agro-industrielle spéciales du Nigeria (BAD)

© AIP Par DR
Le siège de la BAD à Abidjan ( Côte d`Ivoire)

Abidjan - Le gouvernement fédéral du Nigeria et ceux des États fédérés ont largement approuvé, lundi 30 août 2021, le programme de création de zones de transformation agro-industrielle spéciales (SAPZ), auquel la Banque africaine de développement (BAD) et ses partenaires se sont engagés à apporter 520 millions de dollars américains de financement.


Le programme mis en œuvre dans le cadre de partenariats public-privé vise à développer des chaînes de valeur prioritaires à travers l’amélioration des infrastructures dans les zones rurales, énonce un communiqué de la BAD publié jeudi 02 septembre 2021. Il sera axé sur la transformation des matières premières et des produits de base.


« Le gouvernement fédéral s’est engagé à réussir la mise en œuvre de ce programme, dont l’objectif est d’augmenter la production agricole, réduire la pauvreté et intensifier la création d’emplois dans tout le pays », a assuré, lors d’une séance d’information, lundi, la ministre nigériane des Finances, du Budget et de la Planification nationale, Zainab Shamsuna Ahmed.


Le Groupe de la Banque africaine de développement, le Fonds international de développement agricole (FIDA) et la Banque islamique de développement (BID) ont fait le point sur la mobilisation des ressources, après consultation des principaux acteurs, notamment publics et privés.


« A l’instar d’autres pays, les SAPZ permettront de créer des emplois, d’améliorer les compétences et de faciliter le développement des chaînes de valeur agricoles au Nigeria", a souligné Beth Dunford, vice-présidente chargée de l’Agriculture et du Développement humain et social du Groupe de la Banque.


Selon Solomon Quaynor, vice-président du Groupe de la Banque africaine de développement, chargé du Secteur privé, des Infrastructures et de l’Industrialisation, « la qualité des politiques et de la conception industrielles influencera l’appétence des opérateurs du secteur privé pour le programme des SAPZ ».


Ce programme cadre avec l’une des cinq priorités stratégiques, les « High 5 » de la Banque africaine de développement, « Nourrir l’Afrique ».

(AIP)

cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ