PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 15 septembre 2021 | Abidjan.net

Développement durable : l'intégration de la croissance verte dans les projets et programmes de développement en Côte d’Ivoire au centre d'une rencontre à Abidjan

© Abidjan.net Par PR
Session d'échanges sur la prise en compte des indicateurs de croissance verte dans les projets soumis au programme des investissements publics
Abidjan le 08 septembre 2021. Une session d'échanges sur la prise en compte des indicateurs de croissance verte dans les projets soumis au Programme des Investissement Publics (PIP), initiés par le l’Institut Mondial pour la Croissance Verte ou Global Green Growth Institute (GGGI), s'est tenue ce mercredi dans la commune du Plateau.

La prise en compte de la croissance verte dans les projets et programmes de développement en Côte d’Ivoire, était au centre d'une session d'échanges, initiée par le l’Institut Mondial pour la Croissance Verte ou Global Green Growth Institute (GGGI), ce mercredi 8 septembre 2021 dans la commune du Plateau.


Pour Dr Malle Fofana, Représentant résident du GGGI en Côte d’Ivoire, il est important d’intégrer les critères de croissance verte dans les projets et programmes : « le financement classique perd du terrain au profit de la finance verte qui met l’accent sur les projets et programme qui réduisent les émissions de gaz à effets de serre ou aident la société à s’adapter au changement climatique. »


De nombreux secteurs d’activités sont impactés par les changements climatiques, raison pour laquelle une meilleure efficacité dans cette lutte passe nécessairement par une bonne planification et une bonne budgétisation


Avec l’existence des plusieurs instruments tels que les obligations vertes, le marché du carbone, la taxe carbone, la fiscalité verte, les fonds et ligne de crédits….la finance climat est une opportunité à saisir et devient de moins en moins un choix mais une nécessité


Et selon lui, la Côte d’Ivoire l’a compris, et à travers son Ministère de l’Economie et des Finances, a obtenu un appui technique du NDC Partnership en collaboration le GGGI, dans le cadre d’une initiative d’appui aux Ministères de l’Économie et des Finances dans 35 pays.


« Cet appui vise à accompagner le gouvernement ivoirien dans l’intégration de la croissance verte lors de la formulation et la mise en œuvre de programmes et politiques de développement. Il s’agit ici, de s’assurer de la prise en compte de 4 dimensions importantes de la croissance verte, à savoir une croissance respectueuse des ressources ; respectueuse de l’environnement; résiliente au changement climatique ; et socialement inclusive » a expliqué Dr Mallé.


« L’assistance technique pour la croissance verte est le fruit d’un processus qui a démarré en 2017. L’appui du GGGI est destiné à faciliter la formulation et la mise en œuvre de programmes et politiques de développement tenant compte des ambitions climatiques de la Côte d’Ivoire » a déclaré Sosthène Kouadio, Conseillère technique du ministre de l’économie en charge des questions agricoles et environnementales.


Ce nouveau modèle de croissance vise à contribuer et à accélérer les progrès vers le développement durable et la réduction de la pauvreté, moyennant, par exemple, l’utilisation plus durable des ressources naturelles, des gains d’efficience dans la consommation d’énergie et la valorisation des services écosystémiques, dira-t-elle.


Aussi, poursuit Mme Kouadio, « intégrer des indicateurs de croissance verte aux différents critères servant à évaluer les projets, est une bonne approche car elle permettra à la Côte d’ivoire de proposer de plus en plus de projets en lien avec le développement durable, gage de l’atteinte des objectifs de nos Contributions Déterminées Nationales. »


L’objectif général de cette séance d’échange était de permettre aux directeurs en charge de la planification sectorielle de valider les Indicateurs de Croissance Verte (ICV) prioritaires à prendre en compte lors de la préparation des projets à soumettre au PIP. 


De façon spécifique, il s’est agit de rappeler la nécessité, l’importance et l’opportunité de la prise en compte des ICV dans les projets et programmes de développement pour la Côte d’Ivoire, d’analyser et prioriser les projets d’ICV soumis à chacun des ministères sectoriels invités et de valider les ICV pour chaque secteur clé. 


Le GGGI a pour mission d’accompagner les pays membres dans la mise en œuvre de leurs contributions déterminées au niveau national (CDN) au titre de l’Accord de Paris ainsi que de leurs obligations au titre des ODD du Programme de développement à l’horizon 2030.


La Cote d’ivoire est membre du GGGI depuis 25 août 2020 lors d’une cérémonie officielle au siège du GGGI à Séoul.


PR

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ