PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 21 septembre 2021 | AIP

Droits de l’Homme : le CNDH a enregistré 1765 saisines en 2020 (Présidente)

© AIP Par Saliou AMAH
La présidente du CNDH, Mme Namizata Sangaré

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a enregistré pour la période 2020, 1765 saisines dont 1287 entièrement traitées, a révélé le mardi 21 septembre 2021 à Abidjan, la présidente de cette autorité indépendante, Namizata Sangaré.


Parmi ces saisines, l’on dénombre note 950 cas au titre des droits civils et politiques, 800 cas relatifs aux droits économiques, sociaux et culturels, et 15 cas concernant des droits de solidarité, a notamment détaillé Mme Sangaré, lors d’une cérémonie de présentation du rapport annuel 2020 du CNDH ministre auprès du Président de la République chargé des Relations avec les institutions, Gilbert Kafana Koné, représentant le chef de l’Etat Alassane Ouattara.


La présidente du CNDH a particulièrement insisté sur la persistance des violences basées sur le genre (VBG) « malgré les efforts des autorités gouvernementales », avec 325 plaintes relatives aux VBG dont 152 cas de viol.


« Malgré l’installation des bureaux d’accueils genre (gender-desks) dans les services de commissariats de police, des obstacles liés au traitement de la question demeurent, notamment le paiement des frais du certificat médical», a-t-elle regretté, tout en observant des défis à relever, malgré les efforts, en matière de droits à la santé, à l’éducation, à un environnement sain et à une pleine inclusion des personnes en situation de handicap estimées à 620 639 dont 42% de femmes.


Le CNDH recommande, entre autres, le renforcement des plateaux techniques des structures sanitaires sur toute l’étendue du territoire, l’augmentation de 15% le budget alloué à la santé conformément à la déclaration d’Abuja afin de garantir le droit à la santé des populations, la construction davantage d’infrastructures scolaires afin de garantir le droit à l’éducation pour tous les enfants.


Le ministre Gilbert Kafana Koné a pour sa part, au nom du Président Alassane Ouattara, rassuré de l’engagement de l’Etat ivoirien travailler au renforcement à la promotion des droits de l’Homme dans le pays.


M. Kafana Koné s’est félicité des progrès réalisés par la Côte d’Ivoire ces dernières années notamment dans le domaine de la santé avec la construction en cours de plusieurs centres de santé, mais aussi le renforcement des infrastructures socio-éducatives.


(AIP)


tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ