x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 8 octobre 2021 | Le Nouveau Réveil

Haut-Sassandra: Projet ``Protection et action contre le travail des enfants`` / Touré Nasseneba, aux populations : `` Notre pays est exposé à l’épineuse question des enfants dans les plantations ``

© Le Nouveau Réveil Par DR
Touré Nasseneba, maire d’Odiénné, coordinatrice associée en charge de toutes les affaires politiques de la commune d’Odienné et Directrice Générale de Côte d’Ivoire Tourisme

Le projet PACTE "Protection et action contre le travail dangereux des enfants" a été lancé le jeudi 7 octobre 2021. A cette occasion, Touré Nasseneba, ministre de la Femme, de la Famille et de l'enfant a fait une importante déclaration. « La Côte d'Ivoire étant le premier producteur de cacao au monde, notre pays est à ce titre exposé à l'épineuse question de l'utilisation des enfants dans les plantations. Ces situations constituent non seulement une menace sérieuse pour la durabilité de notre économie cacaoyère mais aussi une atteinte intolérable aux droits fondamentaux des enfants. »


Puis d'indiquer : « Depuis de longues années, notre pays initie des programmes de soutien et d'accompagnement de ses populations et veille à leur apporter un bien-être. Le gouvernement et ses partenaires mettent en place des initiatives spécifiques dans certaines régions au regard de certains besoins exprimés. C'est pourquoi, en raison du positionnement du Haut Sassandra, dans la production du cacao, cette région bénéficie d'un projet de lutte contre le travail des enfants. Ainsi avec ses composantes, le projet PACTE prévoit assurer des conditions de vie meilleures aux enfants de la région en veillant à ce que des hommes et des femmes, des communautés puissent en être bénéficiaires. » Jobst Bon Kirchmann, Ambassadeur de l'Union européenne en Côte d'Ivoire, a, pour sa part dit ceci : « L'Europe est le premier importateur de cacao ivoirien, mais lorsque les consommateurs européens croquent dans un carré de chocolat, ils ne veulent pas avoir en tête des images d'enfants qui travaillent dans les plantations. » C'est pourquoi poursuit-il : « Pour les années à venir, nous allons accompagner les actions du gouvernement ivoirien en faveur d'une production de cacao durable, respectueuse des droits fondamentaux, notamment ceux de l'enfant. » Sont concernés par le projet PACTE, cofinancé par l'Union européenne et l'Ong Save the Children, vise à renforcer la prévention et la réponse au travail dangereux et aux Pires formes de travail (PFT), des filles et des garçons dans le secteur du cacao.


KEVIN BAKOU

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ