PUBLICITÉ

Politique Publié le dimanche 17 octobre 2021 | AIP

Laurent Gbagbo plaide à nouveau pour le retour au pays des exilés et la libération des prisonniers civils et militaires

© AIP Par Saliou AMAH
Ouverture du Congrès constitutif du nouveau parti de Gbagbo
Samedi 16 Octobre 2021. Le Congrès constitutif du nouveau parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo s'est ouvert, samedi, à Abidjan en présence de milliers de partisans et du représentant de Alassane Ouattara

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo a à nouveau plaidé, dimanche 17 octobre 2021, auprès du pouvoir pour le retour au pays sans crainte de tous les exilés ainsi que pour la libération des prisonniers civils et militaires, dans le cadre de la réconciliation et de la cohésion nationale.


« Il faut nous faut continuer à dire au gouvernement de Côte d’ivoire qu’il faut que nos frères exilés reviennent il faut qu’ils reviennent parce que ou bien on a dépassé une difficulté ou bien on ne l’a pas dépassé. Mais si on a dépassé la difficulté et que le problème est résolu, pourquoi accepté la mort d’une mère, d’un frère, des amis, des camarades en exile dans des conditions désastreuses », a exprimé Laurent Gbagbo après avoir été présenté officiellement comme le président de sa nouvelle formation politique, baptisée Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI).


Selon l'ex-président, il est temps d’ouvrir les vannes afin tous les enfants de la Côte d’Ivoire qui le souhaitent, puissent revenir sans être inquiétés.


« Tous ceux qui désire revenir dans leur pays il faut qu’ils viennent sans rien craindre de l’Etat. C’est un aspect de notre combat immédiat que nous allons continuer », a-t-il ajouté appelant également à la libération de tous les prisonniers civils et militaires.


Il estime que si lui, qui a été leur chef, circule en toute liberté, il n’y a pas de raison que les personnes qui l’ont soutenu, croupissent toujours en prison.


« Aujourd’hui, moi je suis au dehors. Eux ils font quoi dedans ? Ils n’ont plus rien à faire en prison dès l’instant où j’ai acquitté et libéré. Je le demande. Je l’ai déjà demandé, je le redemande. Il faut que nos compatriotes qui sont en prison, qu’ils soient civils ou militaires, il faut qu’ils viennent nous retrouver au dehors. Ça ce n’est pas un combat. C’est une logique », a-t-il souligné projetant une nouvelle rencontre avec le président de la République, sur ces différents sujets, qui cristallisent la politique ivoirienne.


Rentrée en Côte d’Ivoire, le 17 juin 2021, après son acquittement le 15 janvier 2019 et sa libération un mois plus tard par la Cour pénale internationale (CPI), l’ex-président Laurent Gbagbo avait rencontré le président Ouattara le 25 juillet 2021. Lors de cette rencontre, M. Gbagbo a demandé au Chef de l’Etat de faciliter le retour des personnes encore en exile et de libérer tous les prisonniers civils et militaires.


Laurent Gbagbo avait remis à cet effet, une liste de 110 personnes en détention. Accédant à cette requête, le Chef suprême des Armées de Côte d’Ivoire a annoncé la libération de 78 individus, lors de son discours à la nation à la veille de la fête de l’indépendance du 7 août 2021.


(AIP)


sn/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ