x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 28 octobre 2021 | Ministères

Allocution de Monsieur Jean-Marie ACKAH, Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d'Ivoire, à l'ouverture de la CGECI ACADEMY 2021

© Ministères Par PR
Cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la CGECI Academy
Abidjan le 28 octobre 2021. La 9ème édition de la CGECI Academy a été officiellement ouverte ce jeudi par le Premier ministre Patrick Achi, sous le thème : "Crises et résilience des entreprises en Afrique". Photo : Souleymane Diarrassouba, Ministre du commerce

Excellence Monsieur Patrick ACHI, Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, Représentant Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire,

Mesdames et Messieurs les Présidents d’Institutions,

Mesdames et Messieurs, les Ministres, Membres du Gouvernement ivoirien,

Monsieur l’Ambassadeur du Ghana en Côte d’Ivoire,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, et Représentants du Corps Diplomatique, 

Mesdames et Messieurs les Représentants d’Organisations Internationales,

Messieurs les Présidents et Représentants des Patronats Africains, chers Confrères,

Messieurs les Présidents des Chambres Consulaires et des Organisations Professionnelles de Côte d’Ivoire,

Mesdames et Messieurs les Chefs d’Entreprises, Chers Collègues,

Mesdames et Messieurs de la Presse Nationale et Internationale,

Honorables Invités,

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi, au nom de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), de vous adresser mes sincères salutations, et de vous souhaiter une chaleureuse bienvenue à la CGECI Academy, le Forum Economique annuel de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire, le Patronat Ivoirien.

C’est pour nous un grand honneur et un immense plaisir de vous accueillir dans cette enceinte, malgré les contraintes de vos agendas que nous savons particulièrement chargés.

Excellence, Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames et Messieurs,

La CGECI a pour tradition de désigner chaque année, un pays invité d’honneur à son Forum Economique. Après le Rwanda en 2019, notre choix s’est porté cette année, sur le Ghana, ce pays voisin et ami de la Côte d’Ivoire, avec qui elle partage, plus que des frontières, des liens fraternels historiques et culturels, et d’importantes relations politiques, économiques et commerciales.

La présence distinguée des entreprises ghanéennes à cette édition 2021 de la CGECI Academy, est une manifestation de cette relation ivoiro-ghanéenne.

Outre la délégation du Secteur privé ghanéen conduite par Bozumbip, je voudrais citer également la très forte délégation de la République sœur de Guinée, ainsi que celle du Bénin, représentée par Kotingan et celle de Madagascar, représentée par notre ami Rajaoua, Président du Patronat Malgache venu de si loin.

Monsieur le Premier Ministre, Patrick ACHI, votre soutien au Secteur Privé ivoirien ne nous a jamais fait défaut. Nous sommes donc particulièrement heureux que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, vous ait désigné pour le représenter à cet événement. Nous vous prions au nom du Conseil d’Administration de la CGECI, de lui transmettre toute notre gratitude.

Mes remerciements vont également à l’endroit du Président de la Commission de la CEDEAO qui a bien voulu se faire représenter par son Commissaire en charge de l’Industrie.

Je voudrais exprimer une reconnaissance particulière au Secrétaire Général de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine, Monsieur Wamkele Mene, qui interviendra tout à l’heure sur cette Zone de libre-échange qui suscite tant d’espoirs pour nos entreprises. 

Enfin, à l’ensemble des dirigeants d’entreprises présents dans cette salle ou qui nous suivent en ligne, héros de la résilience et de la relance de nos économies, je voudrais réitérer toute ma fierté pour leur courage face aux épreuves notamment de la crise provoquée par la Covid-19. Partout dans nos différents pays, vous avez été en première ligne pour continuer l’activité et empêcher l’effondrement de nos économies. 

A tous les sponsors de cet événement, et à tous nos partenaires, je voudrais dire ma sincère gratitude.

Mesdames, Messieurs, Honorables Invités,



Je n’oublie pas mes collègues Présidents d’Organisations Patronales qui, une fois de plus, nous témoignent de leur amitié par leur présence. Merci avec une mention spéciale, au Président du Patronat Malgache venu de si loin.

Monsieur le Secrétaire Général, vous nous direz sans doute dans quelle mesure la mise en œuvre effective de l’accord de la ZLECAf constitue un atout supplémentaire pour les entreprises africaines désireuses de prospecter et d’investir de nouveaux marchés.

A tous les sponsors de cet événement, et à tous nos partenaires, je voudrais dire ma sincère gratitude.

Mesdames, Messieurs, Honorables Invités, 

L’événement qui nous rassemble aujourd’hui, la CGECI ACADEMY, en est à sa 9ème édition. Tout au long de ces années, nous nous sommes employés à rechercher et promouvoir les voies et moyens d’un développement accéléré du Secteur privé, en insistant particulièrement sur les solutions à apporter aux préoccupations des Chefs d’Entreprises.

Nous avons pu ainsi, après l’édition de 2018 consacrée à l’industrialisation, produire un Livre Blanc sur l’Industrialisation de la Côte d’Ivoire, dont les recommandations ont été en partie intégrées dans le Plan National de Développement 2021-2025. 

Les principales recommandations de la CGECI Academy 2019 visant à l’amélioration de l’environnement des affaires, continuent, quant à elles, d’alimenter nos échanges avec le Gouvernement. La preuve en est qu’elles ont été discutées lors du Séminaire Gouvernemental qui, en avril dernier, a enregistré de façon inédite, la participation du Secteur privé, et dont les propositions sont actuellement soumises à l’arbitrage du Premier Ministre, Patrick ACHI. 

Monsieur le Premier Ministre, merci pour votre présence distinguée ce jour, en compagnie de plusieurs Membres du Gouvernement. Nous formulons le vœu que le Dialogue public-privé qui vous est si cher continue d’être amélioré, et que s’accélère la mise en œuvre des résolutions et décisions arrêtées de commun accord.


Mesdames et Messieurs,

Le thème de la présente édition est : « Crises et Résilience des entreprises en Afrique » et pour nous, il arrive à point nommé. En effet, en dépit des efforts méritoires accomplis en matière de réformes du cadre des affaires, nous nous rendons à l’évidence que leurs effets sont amoindris par les crises que nous traversons avec des conséquences dramatiques sur les personnes et les entreprises.

Le thème de l’Academy nous permettra, pendant les deux jours du Forum, à la suite de la conférence inaugurale de M. Jacques ATTALI, de débattre des ajustements ou des réorientations à opérer pour adapter nos business model aux nouveaux paradigmes ayant émergé avec la pandémie. Mais aussi d’aborder d’autres crises, comme la crise énergétique qui a touché les industriels en Côte d’Ivoire, pendant environ trois mois, les crises sécuritaires et politiques, environnementales, etc.

Ce Forum sera, également, l’occasion d’échanger sur les meilleures pratiques devant permettre aux entreprises, non pas simplement de surnager en eaux troubles ou de surfer sur la vague, mais surtout de s’adapter et de repartir plus fort après les crises. 

Comme le suggère le rapport Gartner 2020, « Les organisations résilientes sont celles qui rebondissent et prospèrent après une perturbation des activités, car elles résistent aux impacts de la perturbation (grâce à une bonne gestion des risques), et sont adaptables, flexibles et durables face à la situation. La réaction, la reprise et la contingence constituent la fondation de la résilience». 

Comment bâtir des entreprises résilientes à même de favoriser un rebond robuste de nos économies ?

Afin de répondre pertinemment à cette interrogation, avec toute la rigueur scientifique nécessaire, nous avons mobilisé plus de 100 intervenants venus de 15 pays. Qu’il me soit permis de remercier très sincèrement tous les panélistes, car je suis persuadé qu’ils nous gratifieront d’une bonne cuvée 2021.

Parmi ces intervenants de marque, figure bien entendu Monsieur Jacques Attali, économiste français de renom, qui est intervenu à distance dans ce forum, et nous a gratifiés d’une conférence inaugurale de haut vol, à la hauteur de son expertise et de son talent.

J’aimerais cependant, et sans anticiper sur les débats qui vont s’ouvrir, partager avec vous trois observations qui me semblent utiles pour bien camper la période que nous traversons et celles à venir.

Premièrement, nous sommes désormais dans un monde de crises, où plus rien ne sera comme avant. La crise sanitaire n’est pas achevée et déjà, d’autres crises nous attendent, qu’il s’agisse des effets dominos du Covid-19, de l’impact du réchauffement climatique, des conflits politiques et sociaux, des dégradations de l’environnement sécuritaire et institutionnel de notre région ouest-africaine, etc.

Ma deuxième conviction est que nous ne devons pas rester dans une posture d’attente de la crise pour ensuite essayer de réagir. Nous devons anticiper. 

Enfin, nous devons développer des entreprises résilientes, des entreprises de nouvelle génération en prenant résolument le virage du numérique, en transformant nos modèles d’affaires et nos activités, mais aussi en développant de nouveaux produits et des chaînes d’approvisionnement adaptées à un monde de plus en plus complexe. « Au milieu de toute crise, se trouve une grande opportunité », disait Albert Einstein.

Car il est vrai que l’un des enseignements de la crise actuelle, ce sont les formidables opportunités nouvelles qu’elle offre aux entreprises pour diversifier leurs produits et adresser de nouveaux marchés. La crise a permis ou accéléré l’adoption de nouveaux modes de travail, de nouvelles pratiques organisationnelles et les entreprises ont dû repenser leur management, dans le sens de l’agilité. 

Toutes ces mutations nouvelles des entreprises n’auront de succès véritable que si elles sont accompagnées par les pouvoirs publics dont l’effort le plus noble sera d’abord celui de garantir la sécurité et la stabilité de nos différents espaces. Nous lançons, dans ce sens, un appel aux partenaires internationaux afin qu’ils contribuent plus fortement, aux côtés de la CEDEAO et de nos Etats, à la lutte contre l’insécurité et le terrorisme qui se répandent en Afrique de l’Ouest notamment.


Monsieur le Premier Ministre, 

Honorables Invités,

Chers Entrepreneurs,

Ces deux journées de la CGECI ACADEMY s’articuleront, comme les autres années, autour d’un parcours CEO, d’un parcours PME et d’un parcours Young CEO, avec 23 sessions. Cette année, c’est une Academy au format hybride, à la fois en présentiel et en distanciel, qui nous rappelle le contexte sanitaire qui est le nôtre depuis l’année dernière.

La CGECI ACADEMY, c’est aussi un moment pour encourager les jeunes entrepreneurs et les porteurs de projets. Permettez-moi ainsi, de féliciter tous les lauréats de la CGECI Business Plan Competition et de remercier toutes les entreprises qui ont accepté de les parrainer.

Monsieur le Premier Ministre, Honorables Invités,

J’aimerais, à présent, terminer mon propos en remerciant, encore une fois, nos illustres invités de ce jour pour leur présence effective, ainsi que tous nos partenaires qui contribueront au bon déroulement de ce Forum.

Ensemble, chers partenaires, travaillons à la résilience de nos entreprises et notamment de nos PME. Protégeons-les dans cet environnement de crises multiformes et aidons-les à grandir et à prospérer pour le progrès de nos pays et de nos concitoyens !

 

Je vous remercie de votre aimable attention.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ