PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 29 octobre 2021 | AIP

Des parchemins remis à 26 étudiants diplômés en activités maritimes et océaniques

Abidjan- Des parchemins ont été remis à 26 étudiants diplômés du Master 2 en Droit et sécurité des activités maritimes et océaniques (DSAMO) originaires de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Bénin, du Togo, du Congo Brazzaville et la République démocratique du Congo, au cours d’une cérémonie organisée jeudi 28 octobre 2021, à l’Académie régionale des sciences et techniques de la Mer (ARSTM), à Abidjan Yopougon.


Le directeur général de l’ARSTM, le colonel Karim Coulibaly, a exprimé son admiration à cette 5e promotion des étudiants en Master 2 en Droit et Sécurité des activités maritimes et océaniques pour avoir réussi brillamment ce diplôme très exigeant.


« Mettez à profit les connaissances acquises à l’ISMI dans vos administrations respectives et au-delà au service du développement de l’Action de l’Etat en Mer de notre région en constituant un réseau de compétences. Soyez nos porte-voix partout où la destinée nous mènera. Je vous souhaite bonne chance pour la suite de votre carrière », a indiqué M. Coulibaly lors de la cérémonie parrainée par le directeur général du Port autonome d’Abidjan, Hien Yacouba Sié et le capitaine de Vaisseau de la marine nationale du Congo, René Nganongo.


Pour la directrice opérationnelle représentant l’Université de Nantes, cheville ouvrière de ce projet de formation, Noémie Larrouilh, la qualité des résultats obtenus montre bien que ces étudiants ont compris la nécessité de développer des capacités d’analyse de leur environnement professionnels et veulent participer à l’évolution des réglementations et à l’amélioration des activités maritimes dans leurs pays.


Les remises de prix au major de la promotion sortante et de toges à la promotion entrante ont marqué cette cérémonie qui a également enregistré la présence du Secrétaire permanent du comité interministériel de l’action de l’Etat en mer (SEPCIM), Fofana Abroulaye. Il a soutenu que l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) qui organise ce programme DSAMO est porteur d’espérance pour l’avenir du secteur maritime de la sous-région.


« J’exhorte donc toutes les parties prenantes à continuer à s’investir pour que la graine plantée devienne un arbre d’excellence au profit du développement de l’économie maritime dans le Golfe de Guinée », a-t-il souhaité.


Depuis 2016, l’ISMI organise un programme de Master 2 en Droit et Sécurité des Activités Maritimes et Océaniques, en collaboration avec l’Université de Nantes et avec le soutien financier de la France à travers la Direction de la coopération de sécurité et de la défense (DCSD). Ce programme a permis de former plus de 70 cadres africains depuis sa date de création.



bsb/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ