PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 11 novembre 2021 | AIP

Le ministre Adama Kamara sensibilise l’UGTCI sur la retraite complémentaire

Abidjan - Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Maître Adama Kamara, a eu une séance de travail, mercredi 11 novembre 2021, avec l’Union générale des travailleurs de Côte d'Ivoire (UGTCI) à leur siège à Treichville en vue de les mobiliser à adhérer à la retraite complémentaire par capitalisation au profit des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire.


Ce projet mis en œuvre par l’Institut de prévoyance sociale-Caisse générale de retraite des agents de l’Etat (IPS-CGRAE) dénommé “La complémentaire”, est en vigueur depuis mardi 02 novembre 2021 en Côte d’Ivoire.


Me Kamara a précisé que ce régime qui s’inscrit « dans la droite ligne de la vision sociale de son excellence Alassane Ouattara, celle du bien-être constant et continu de toutes les couches sociales de notre pays », vise à améliorer le niveau de la pension des souscripteurs. Il est systématique pour tous les nouveaux fonctionnaires mais reste volontaire pour les fonctionnaires et agents de l’Etat déjà en activité.


Le ministre Adama Kamara s’est dit rassuré qu’en passant par l’UGTCI, son message sera attendu par les fonctionnaires.


« Vous êtes des exemples vivants. Ce système permet à l’adhérent de cotiser pour lui-même. C’est ce que tu cotises en fonction de tes capacités à épargner que tu auras la ressource pour épargner et te tenir ton rang, ton niveau de vie, une fois à la retraite », a-t-il indiqué.


Ce régime est la résultante d’un consensus, l’aboutissement d’une année de discussions entre quelque 300 participants dont 36 organisations socio-professionnelles, 14 syndicats, cinq centrales syndicales et trois mutuelles corporatistes, trois corps spécifiques ainsi que 72 partenaires de l’Administration publique.


Au nom de l’UGTCI, le secrétaire général adjoint, Adouwetchi Assemian, a promis la pleine adhésion de l’union au projet de retraite complémentaire.


Créée le 04 1962, l’UGTCI compte 255 organisations syndicales dont 25 de la Fonction publique et 225 du secteur privé et cinq de l’économie informelle avec 200.388 adhérents dont 35% de femmes et 36% de jeunes.


(AIP)


bsp/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ