x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le lundi 22 novembre 2021 | AIP

Six pays de l’Afrique de l’ouest réfléchissent sur des actions communes contre la pêche illicite

Des hauts responsables des pêches des six Etats membres du Comité des pêches du centre-Ouest (CPCO) du Golfe de Guinée, à savoir la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Ghana, le Liberia, le Nigeria et le Togo sont en concertation du 22 au 23 novembre 2021 à Abidjan, en vue d’arrêter des actions communes contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN).


Selon le secrétaire du CPCO, Séraphin Dedi, il s’agira de façon spécifique de valider le document sur le fonctionnement du Centre régionale du suivi contrôle et surveillance (SCS), le protocole sur les patrouilles conjointes, de discuter et proposer des recommandations sur la faisabilité d'une patrouille maritime régionale dans la région du CPCO.


Il s’agit également de valider le protocole du programme des observateurs régionaux, de développer les résultats de la réunion et les demandes à l'équipe technique, de recevoir et discuter des mises à jour de chaque pays membre du groupe de travail depuis la réunion 10.


« Nous avons des protocoles que nous avons proposé aux différents Etats, un protocole sur la mise en place d’une patrouille conjointe, la lutte contre la pêche illicite, un programme des observateurs pour la surveillance des activités de pêche. Tous ces projets seront analysés à cette rencontre en vue de les soumettre à la conférence des ministres prévus du 15 au 17 décembre 2021 », a indiqué M. Dedi.


Ouvrant les travaux au nom du ministre des Ressources animales et halieutiques, lundi 22 novembre 2021 à Abidjan, l’inspecteur général Dadi Séripka Guillaume a déploré la forte présence des bateaux pirates dans la région du Golfe de Guinée qui pillent les stocks des produits halieutiques.


« C’est pour cela que les pays se sont regroupés pour mettre en commun leur moyen contre les bateaux pirates », a-t-il indiqué, réitérant l’engagement de l’Etat de Côte d’Ivoire à appuyer les initiatives en vue de combattre la pêche INN sous toutes ses formes.


En plus des ressources halieutiques qui sont pillées, ces bateaux pirates détruisent les filets des pêcheurs locaux et leurs embarcations.


Dans le CPCO, seul le Ghana est relativement « autosuffisant» dans la production de poisson. Ses importations de produits de la pêche représentent moins de 10% de la disponibilité totale d’équivalent frais. Les cinq autres pays de cette zone dépendent des importations de produits de la pêche à plus de 70%.


(AIP)


bsp/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ