x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 9 décembre 2021 | Abidjan.net

Constructions anarchiques: un autre bâtiment démoli à Koumassi (Ministère)

© Abidjan.net Par DR
Constructions anarchiques: un autre bâtiment démoli à Koumassi (Ministère)
Le jeudi 9 décembre 2021, sur le coup de 10 heures, les pelleteuses de la BICU donnaient les premiers coups de semonce aux clôtures d’un immeuble de type R+3 dont le rez-de-chaussée s’était enfoncé dans le sol à 80%.

C'est la deuxième fois en l’espace d’un mois que le Service de la Brigade d’Investigation et de Contrôle Urbain (SBICU) du Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme intervient au quartier Divo à Koumassi pour démolir un bâtiment menaçant ruine, annonce une note d'information du ministère . 


En effet, le jeudi 9 décembre 2021, sur le coup de 10 heures, les pelleteuses de la BICU donnaient les premiers coups de semonce aux clôtures d’un immeuble de type R+3 dont le rez-de-chaussée s’était enfoncé dans le sol à 80%. Face à cet état de fait, et vu que la bâtisse menaçait aussi bien la vie de ses habitants, que celle du voisinage, il devenait impératif d’agir, a confié Yves ABOULÉ, Chef d’Antenne du BICU- Koumassi. “Notre mission à nous est de veiller à ce que les maîtres d’ouvrage aient les documents officiels tels que le Permis de Construire (PC), avant de commencer à bâtir des maisons dans le but d’éviter les constructions anarchiques. Cet immeuble menaçait ruine ainsi que la vie des habitants et du voisinage immédiat. Certains ont dû abandonner leur maison tandis que d’autres ne sachant pas où aller, vivaient la peur au ventre. Mais, lorsqu’au cours de nos investigations et nos contrôles, nous nous rendons compte qu’un bâtiment menace ruine, nous sommes tenus de le démolir pour protéger la vie des citoyens conformément aux recommandations que nous avons reçues de la part du Ministre Bruno Nabagné KONÉ, qui ne veut plus d’effondrements d’édifices en Côte d’Ivoire. Raison pour laquelle, nous ne surveillons plus que les immeubles en construction, mais prenons également en compte ceux représentant un danger pour les populations”, a-t-il ajouté. 


  Le Chef du SBICU, monsieur Yao Ngoran a pour sa part exhorté les populations à respecter les règles régissant le secteur de la construction pour éviter ce genre de situations malheureuses, car ce n’est jamais de gaieté de cœur que ses services procèdent à ces démolitions. « Ce sont des investissements de plusieurs millions que nous allons réduire en cendres parce qu’ils n’ont pas eu recours aux services de professionnels pour réaliser cet ouvrage. En faisant appel à des professionnels, on sécurise son bien ainsi que ceux de ses enfants. C’est pourquoi, nous les exhortons de toujours s’adresser à des professionnels, et surtout, avant tout, d’avoir le Permis de Construire », conseille-t-il. 


Avec l’intensification des opérations de contrôle sur les chantiers aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays, les services de la Brigade sont de plus en plus regardant sur le respect des normes de construction. Lors de son récent passage devant les Sénateurs, Bruno KONÉ avait en effet révélé que le chiffre des contrôles urbains était passé d’un peu plus de 2000, en moyenne les années précédentes, à plus de 8000 en 2021 et que ce chiffre pourrait atteindre les 10000 avant la fin de l’année.Une déclaration qui témoigne de l’engagement du Ministère de la Construction à assainir davantage le secteur, afin de réduire considérablement le nombre de constructions anarchiques en Côte d’Ivoire.



A. N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ