x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le dimanche 2 janvier 2022 | AIP

Le président Alassane Ouattara résolument engagé sur la voie du bien-être des populations ivoiriennes

Séguéla – Le discours à la nation prononcé par le président Alassane Ouattara, vendredi 31 décembre, a mis en exergue les acquis du projet gouvernemental ‘’Une Côte d’Ivoire solidaire’’ qui a débuté en cette année 2021 avec en prime plusieurs réalisations pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Retour sur une adresse à la nation qui a passé au peigne fin tous les aspects de la société ivoirienne résolument lancée sur le chemin du développement.


Projet ‘’Une Côte d’Ivoire solidaire’’, des acquis notables


Le projet gouvernemental baptisé ‘’Une Côte d’Ivoire solidaire’’ qui vise à consolider les acquis des dix dernières années et à accélérer le processus de transformation structurelle de l’économie ivoirienne a enregistré, pour sa phase initiale, des retombées positives dans des domaines aussi variés que divers que sont l’énergie, l’eau potable, l’éducation nationale, l’enseignement supérieur ainsi que la santé.


Au plan énergétique, les difficultés d’approvisionnement enregistrées durant le premier semestre de l’année 2021 ont été résorbées et près de 205 000 ménages ont bénéficié du programme « Électricité pour tous » portant ainsi le nombre total de bénéficiaires à environ 1 230 000 ménages.


Le gouvernement ivoirien envisage, avant la fin 2025, l’électrification de toutes les localités du pays.


Prévu pour rentrer en production en 2023, le gisement ‘’Baleine’’ qui sera le premier à zéro émission nette en Afrique, augure de belles perspectives pour le pays en termes de ressources pour le financement des projets de développement, la formation des jeunes, la création d’emplois et des opportunités pour les PME.


En matière d’eau potable, le président Ouattara a fait savoir qu’’’aujourd’hui, plus de 80% des Ivoiriens vivant dans nos villes et plus de 70% vivant en zones rurales’’ ont accès à cette denrée de première nécessité. Sans relâche, le gouvernement poursuit ses efforts pour renforcer la desserte nationale afin de faire face à l'urbanisation rapide des villes, mais aussi pour améliorer la qualité de vie dans les villages.


Sur le plan de l’éducation, les réformes adoptées à la rentrée scolaire ainsi que les États généraux de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation dont les recommandations seront bientôt disponibles contribueront, à coup sûr, à améliorer le contenu et les méthodes d’enseignement du système éducatif ivoirien.


Par ailleurs, les travaux de réhabilitation des lycées techniques d’Abidjan et de Yopougon, du lycée professionnel commercial de Yopougon, et du Centre de bureautique, de communication et de gestion (CBCG) de Cocody devraient s’achever en 2022 en vue d’améliorer l’employabilité des apprenants qui sortent de ces établissements.


En matière d’enseignement supérieur, l’université de San Pedro a ouvert ses portes en octobre et celle de Bondoukou prévoit d’être fonctionnelle en octobre 2022. Par ailleurs, afin d’offrir un cadre de vie et de formation adéquat aux étudiants, un programme de construction et de réhabilitation des cités et restaurants universitaires a été lancé. En 2021, les cités universitaires de Williamsville, de Port-Bouët 1 et 2, et de Korhogo, de même que les restaurants universitaires de Daloa et Korhogo ont été ouverts.


En 2022, les ouvertures des cités universitaires d’Abobo 1 et 2, de Port-Bouët 3, de Vridi, ainsi que des nouveaux restaurants universitaires de Cocody et d’Abobo-Adjamé sont prévues.


Sur le plan sanitaire, l’objectif du gouvernement de rapprocher les populations, où qu’elles se trouvent, d’un centre de santé bien équipé se réalise au fil des mois. En témoignent la réhabilitation et la construction de plusieurs infrastructures au nombre desquelles le nouveau CHR d’Aboisso, le service de gynécologie obstétrique du CHU de Treichville, la phase 1 de l’hôpital général d’Adjamé, et le CHR de Daloa.


La lutte contre la COVID 19 qui se poursuit a été marquée par la réception de 15 000 000 de doses de vaccins et l’administration de plus de sept millions de doses. Alassane Ouattara a donc appelé les populations à se faire dépister, se faire vacciner et à respecter les mesures barrières, surtout que de nouvelles variantes du virus circulent actuellement.


Outre le projet ‘’Une Côte d’Ivoire solidaire’’, le pays a, en 2021, fait des avancées dans divers autres domaines surtout sociopolitiques avec une paix retrouvée et renforcée, contrairement aux tumultes de 2020.


La paix retrouvée et renforcée


« Le creuset de tous ces progrès, c’est la paix. Cette paix que nous a léguée le Père de la nation, le Président Félix Houphouët-Boigny, et que nous devons chérir comme notre bien le plus précieux. Cette paix, nous l’avons retrouvée, avec bonheur, grâce aux efforts de chacune et de chacun de vous ainsi que de toutes les forces vives de la Nation », a déclaré Alassane Ouattara qui a tenu à réaffirmer son attachement au dialogue constructif qui contribue à l’apaisement du climat social.


En 2021, la paix et la stabilité ont été consolidées avec la tenue des premières élections législatives inclusives depuis une vingtaine d’années. Ce qui a permis de booster le développement économique avec une croissance passée de 2% en 2020 à 6,5%.


Alassane Ouattara a profité de cette lucarne pour féliciter le Premier ministre Patrick Achi et ses collaborateurs qui ne lésinent pas sur les moyens pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Un clin d’œil aux éléments des Forces de défense et de sécurité qui luttent sans relâche pour contrer toutes les velléités, au moment où le terrorisme constitue une menace à nos frontières et dans la sous-région.


« Je félicite nos forces de l'ordre pour leur courage et leur engagement. Je m’incline devant la mémoire de nos valeureux soldats qui ont malheureusement perdu la vie et je réitère ma compassion à leurs familles et à leurs proches », s’est exprimé le chef suprême des Armées qui a affiché sa volonté de renforcer les capacités de défense et de sécurité de la Côte d’Ivoire, ainsi que les investissements dans les infrastructures socio-économiques dans les zones concernées, afin de lutter contre le terrorisme et toutes les autres formes de menaces, y compris l’orpaillage clandestin.


Le discours à la nation du président de la République pour l’année 2021 a fait place aux projets de 2022 qui sont de trois grands ordres.


2022, trois grands défis à relever


Primo, la transformation de l’économie ivoirienne par l’amplification de la modernisation de l’agriculture pour augmenter ses rendements et les revenus des producteurs, la réduction du coût de la vie et l’accélération de l’industrialisation par la transformation locale des matières premières ainsi que l’accès des populations à l’éducation, à la santé et à un logement décent, à un coût abordable.


Pour ce faire, dès le mois de janvier, un deuxième Programme social du gouvernement (PS Gouv) sera lancé en vue d’intensifier et de poursuivre les actions de réduction de la pauvreté. Le PS Gouv 2022-2024, d’un montant de 3 182,4 milliards de F CFA, vise à accélérer le rythme de réduction des inégalités sociales, à apporter des solutions durables à la problématique de la fragilité dans les zones frontalières au Nord et à améliorer les conditions de vie des populations, notamment les plus défavorisées.


Deuxio, l’emploi des jeunes et des femmes. Par une forte implication du secteur privé, la promotion et l’émergence de champions nationaux. Par la mise en place d’un programme pour accompagner et promouvoir le financement des PME, des startups et des jeunes entrepreneurs. Par la réduction des délais de paiements aux entreprises. Par la mise en œuvre de l’école dite de la deuxième chance afin de reconvertir certains diplômés sans emploi, d’accompagner les jeunes sans diplôme ou qualification dans des métiers à visée d’insertion rapide, ainsi que dans leurs projets d'insertion professionnelle et sociale. Par un plus grand soutien à l’autonomisation des filles et des femmes grâce au Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) initié et mis en œuvre par la Première Dame.


Doté d’un capital de 25 milliards de francs CFA, le FAFCI a déjà permis à près de 300 000 femmes de mener des activités génératrices de revenus et à plus d’un million de personnes de sortir de la vulnérabilité.


Tercio, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Pour cela, il va falloir promouvoir davantage la culture de la bonne gouvernance et de la transparence dans la gestion des affaires publiques, pour le bien-être des populations.


« Nous devons bâtir une conscience nationale imprégnée des valeurs d’intégrité, d’équité et d'un sens élevé de la responsabilité dans la conduite des affaires publiques », a souhaité Alassane Ouattara qui a décidé d’instaurer un prix d’excellence portant sur la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Ce prix favorisera l’éclosion de cette conscience nationale qui prône le respect des deniers publics, la recherche de l’excellence, et qui place l'intérêt de la Nation au-dessus de tout.


kkp/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ