x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 9 février 2022 | Le Nouveau Réveil

Infrastructures routières dans le Grand Est : Des populations réclament la réalisation d’une promesse tenue en 2012

© Le Nouveau Réveil Par Atapointe
Infrastructures économiques: A la découverte de l`autoroute du Nord
Vendredi 13 décembre 2013. Axe Singrobo-Yamoussoukro. Deux jours après son inauguration par le Chef de l`Etat, l`Autoroute du Nord a fière allure pour accueillir les véhicules en provenance d`Abidjan et la capitale politique.

Des populations du Grand Est se sentent lésées dans la politique d’infrastructures routières du président Alassane Ouattara. Pas parce qu’il n’a pas bitumé des routes dans leur région, mais parce que les ramifications ou démembrements sont rares, très rares même. « A part l’axe Akoupé-Kotobi-Arrah », il n’y a plus de voie bitumée qui relie la nationale : Abidjan-Bondoukou-Bouna à d’autres localités qui se développent rapidement, ces dernières années », fait remarquer un homme de cette région. Mieux, se souvient un autre, « En 2012, lors de sa visite d’Etat, le président de la République, a annoncé le bitumage du tronçon Tanda-Sandégué long d’environ 50 km. Les populations ont applaudi à tout rompre, tellement elles étaient heureuses. Leur joie est restée sans suite jusqu’en 2016 où des techniciens ont fait une prospection sur le terrain. On les a vu mesurer, faire des images etc et puis après plus rien jusqu’ à ce jour », déplore-t-il. Tout en signalant qu’à son avis, la région de l’Est est la seule en Côte d’Ivoire où les départements de l’intérieur de ladite région ne sont pas reliés à la nationale encore moins entre elles. « On pense que le président va le faire, mais notre attente est longue » renchérit un autre pour qui, « Si l’axe Tanda-Tiédio-Gondia-Namassi venait à être bitumé, ce sera merveilleux ». D’autant plus que le président Alassane Ouattara a déjà bâti le pont de Bassawa. « Ce sera le raccourci idéal, car usagers et opérateurs économiques auront un trait d’union rapide entre les villes de l’Est et le Grand centre à travers la jonction Bassawa-Satama-Sokouro-Bouaké. Ce sera aussi la fin du long trajet Abengourou-Daoukro. »


En tout état de cause, les populations de l’Est gardent espoir qu’un jour les travaux démarreront. Elles souhaitent que le ministre gouverneur du District de la Comoé, Abinan Pascal, le ministre d’Etat ministre de l’Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani et bien d’autres élus et cadres soient leurs interprètes auprès du président de la République et du Premier ministre, afin que leur attente soit comblée.


PAUL KOUDOU

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ