x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 15 mars 2022 | Abidjan.net

Lutte contre le terrorisme : l'association WO KALA en soutien au gouvernement et aux élus locaux dans la région du Tchologo

© Abidjan.net Par DR
Lutte contre le terrorisme : l'association WO KALA en soutien au gouvernement et aux élus locaux dans la région du Tchologo

Compléter et accompagner les actions gouvernementales et soutenir la politique de sécurité des zones fragiles par la promotion des activités génératrices de revenus (AGR), tels sont les missions que s’est assignée l’association WO KALA. Une organisation créée depuis novembre 2020, qui a fait de la solidarité avec les communautés affectées par la menace multiforme du fait des changements climatiques, de la transhumance bovine transfrontalière, du terrorisme à caractère religieux, son cheval de bataille.

La cérémonie de lancement officiel des activités de WO KALA, a eu lieu le samedi 5 mars 2022 à Ferkessédougou, dans la localité de Togoniéré. 


Cette cérémonie s’est inscrite formellement dans sa vision, celle du chef de l’Etat déclinée en actions de proximité en faveur des populations vulnérables et susceptibles de consolider les bases communautaires pour prévenir les risques divers relatifs à la problématique de la sécurité. « Depuis plus d’une décennie, nous assistons à une nouvelle forme de menaces sécuritaires transfrontalières. Cette menace en Côte d’Ivoire requiert de la part des autorités l’élaboration d’une politique de réponses transversales et globales, vue la diversité et la multiplicité des domaines ciblés par ces fléaux sécuritaires des temps nouveaux. (…). C’est dans ce contexte que l’Association WO KALA a été créée afin d’apporter son Concours, au niveau local, dans la mise en œuvre d’actions pouvant appuyer les initiatives gouvernementales pour lutter contre ces fléaux et apporter un mieux-être aux populations impactées », explique le président de l’association, Daniel Kossomina Ouattara, fils du Tchologo et ancien Coordonnateur du national de réinsertion et de réhabilitation communautaire (PNRRC) des ex-combattants de la crise ivoirienne.


Pour relever les défis qu’elle s’est assignée, ce n’est donc sans surprise que WO KALA a placé ses actions de haute portée sociale sous l’autorité morale du président du Conseil régional du Tchologo, le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima OUATTARA, qui traduit si bien, a mentionné le président Daniel Ouattara, la vision du chef de l’Etat et de son gouvernement dans la région. A savoir répondre de plus près au besoin des populations « pour apporter à la région du Tchologo cette solidarité du gouvernement par des projets de développement à valeur ajoutée, gage de sécurité et d’un développement durable dans le septentrion ivoirien ».


En attendant de mettre en œuvre leur programme ambitieux à cet effet, ce n’est pas avec les mains vides que les dirigeants de l’association WO KALA et leurs partenaires, notamment la Banque alimentaire de Côte d’Ivoire, ont effectué le déplacement à Togoniéré. La cérémonie de lancement a été marquée par divers dons tant en vivres, non-vivres, qu’en équipements. Ces dons sont composés de kits scolaires aux élèves de l’EPP de Togoniéré, de kits alimentaires à la cantine de ladite école, mais aussi aux personnes vulnérables, et de chèque en soutien à l’enseignant bénévole de l’école.


Outre cette action, qui marque le démarrage de ses activités, Wo Kala et ses partenaires, en collaboration avec le Conseil régional du Tchologo, ententd exécuter pour la prochaine étape un projet pilote en faveur des sociétés coopératives agricoles et des cantines scolaires de la région. Ces dernières recevront des composteurs de fabrication d’engrais bio pour les sociétés coopératives agricoles, et des biodigesteurs de production de bio gaz à cuisson pour les cantines scolaires. Autant d’actions que Daniel Ouattara et les membres de son association entendent multiplier, en comptant sur l’unité et la solidarité de l’ensemble des cadres de la région, pour le bien-être des populations à la base.


DA et sercom

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ