x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 23 mars 2022 | Abidjan.net

Côte d'Ivoire: la prise en compte des personnes en situation de handicap dans le processus électoral au centre d'un atelier

© Abidjan.net Par CEI
Côte d'Ivoire: la prise en compte des personnes en situation de handicap dans le processus électoral au centre d'un atelier
La Commission électorale indépendante (CEI), en collaboration avec le ministère de l'Emploi et de la protection sociale, avec l'appui technique et financier du Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD) a ouvert un atelier du mardi 22 au jeudi 24 mars 2022 à Grand-Bassam portant sur le renforcement de l'inclusion des personnes en situation de handicap dans le processus électoral en Côte d'Ivoire

La Commission électorale indépendante (CEI), en collaboration avec le ministère de l'Emploi et de la protection sociale, avec l'appui technique et financier du Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD) a ouvert un atelier du mardi 22 au jeudi 24 mars 2022 à Grand-Bassam portant sur le renforcement de l'inclusion des personnes en situation de handicap dans le processus électoral en Côte d'Ivoire.


L'objectif général de cette session est de mener des réflexions en vue de trouver des solutions innovantes pour renforcer l’inclusion des personnes en situation de handicap dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire.

 

Dans son allocution d'ouverture, le président de la CEI, Kuibiert Coulibaly Ibrahima, a assuré que l'institution qu'il préside entend réfléchir, examiner les problèmes des personnes en situation de handicap et ensemble faire des propositions au gouvernement afin de prendre des dispositions pratiques pour que toutes les franges sociales participent aux processus électoraux dans toutes les contrées du pays.


Bien avant, le président du comité d'organisation dudit atelier, Doumbia Soumaila, secrétaire permanent à la CEI a indiqué que la justification de ces travaux se trouve dans l'importance et l'urgence de la recherche de l'évolution des lois et les dispositifs sociaux en faveur des personnes en situation de handicap.


Pour sa part, la représentante résidente du PNUD, Carol Flore-smereczniak , a exhorté les participants à exposer leurs difficultés majeures en deux grandes parties. Notamment l'identification des difficultés pour assurer leur participation et celui des réformes, des mécanismes à développer pour lever les obstacles nécessaires à leur participation.


Le ministre de l'Emploi et de la Protection civile, Adama Kamara a salué la qualité des participants tout en assurant que les réflexions seront enrichissantes et inclusives pour leur intégration au processus électoral en Côte d'Ivoire au regard de la qualité des intervenants et participants.

Le ministre a rappelé que l'inclusion aux processus électoraux des personnes en situation de handicap est un droit fondamental , démocratique et légitime. "Tout citoyen sans exclusion , sans barrière aucune jouisse de ce droit civique pour un développement harmonieux.", a-t-il remémoré.

S'adressant aux personnes en situation de handicap, le ministre a souhaité une union des différentes organisations de cette frange de la population afin de parler d'une seule voix.


Selon les chiffres officiels, plus de 452 milles personnes en situation de handicap ont été dénombrées en Côte d'Ivoire avec 90% d'handicapés physiques et 10% d'handicapés psychiques.


Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ