x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 1 avril 2022 | AIP

L'orpaillage clandestin objet d'une soutenance de thèse à l'Université Nangui Abrogoua

Anyama- L'impétrant, Coulibaly Hogban a présenté, à l'amphithéâtre D de l'Université Nangui Abrogoua, une méthode de lutte contre les effets de l'orpaillage clandestin lors de sa soutenance de thèse intitulée, « Potentialités et mécanisme d'accumulation du Ca, Ni, Pb et du Zn par Panicum maximum et Amaranthus spinosus ».


Dans son exposition du vendredi 25 mars 2022, il a fait savoir que cette méthode consiste à planter des arbres sur les sites impactés par les effets de l'orpaillage clandestin dans l'optique de dépolluer ces sols.


« Les méthodes traditionnelles à savoir, les méthodes physiques et chimiques détruisent la structure des sols donc il faut une méthode beaucoup plus résiliente et durable notamment, l'utilisation des plantes dans la mesure où ces plantes vont préserver la structure du sol et ne vont pas contaminer leurs propriétés », a soutenu M. Coulibaly, sollicitant l'aide de l'État pour la mise en œuvre de cette méthode sur le terrain.


Pour le rapporteur du jury, Pr. Tano Hilaire, qui a félicité l'impétrant pour la qualité du travail, cette stratégie met l'accent sur l'élimination des métaux lourds des sols impactés par les activités de l'orpaillage clandestin et offre, surtout, la possibilité d'éliminer ces métaux des sols en les rendant plus cultivables.


L’impétrant Coulibaly Hogban, qui est capitaine des Eaux et Forêts, a obtenu la mention très honorable avec félicitation du jury. Il décroche ainsi le titre de docteur.


asga/sn/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ