x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 18 avril 2022 | AIP

La Côte d’Ivoire choisie pour démarrer la phase pilote du programme entreprendre de l’AUF

Abidjan, La Côte d’Ivoire a été choisie pour démarrer la phase pilote du programme entreprendre de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) de huit pays nouvellement sélectionnés en Afrique subsaharienne, Caraïbe et océan Indien, a annoncé vendredi 15 avril 2022 à Abidjan, la directrice régionale de l’Agence en Afrique de l’Ouest, Ouidad Tebbaa.


«C’est en Côte d’Ivoire qu’on entame ce programme. Nous connaissons tous la vitalité de l’économie et nous savons que beaucoup a été déjà fait sur cette question de l’entreprenariat des jeunes par les autorités. Nous sommes dans un pays qui travaille, qui réfléchit depuis plusieurs années sur le sort de la jeunesse notamment la jeunesse estudiantine», a relevé Mme Tebbaa.


Selon la responsable de l’AUF Côte d’Ivoire, Pr Jocelyne Bosson, le programme entreprendre vise à accompagner les ministères engagés dans l’élaboration d’un plan d’action national comprenant la mise en place et le suivi d’un dispositif national pour les étudiants-entrepreneurs. Ce statut s’adresse aux étudiants en cours d’étude et aux jeunes diplômés, notamment de moins de 30 ans.


Pr Bosson a précisé le programme entreprendre prévoit la création d’un pôle de pré-incubation entrepreneuriale au sein des Centres d’employabilité francophones (CEF) de l’AUF pour proposer un accompagnement spécifique aux étudiants entrepreneurs.


Ainsi, les titulaires de ce statut bénéficient de formation à l’entrepreneuriat et à la gestion, orientée vers la préparation et le lancement d’un projet entrepreneurial sous formes d’ateliers, de coaching individualisé, d’un accompagnement par un enseignant de la formation initiale de l’étudiant-entrepreneur et un référent externe (entrepreneur, professionnel, réseaux d'accompagnement et de financement).


Les bénéficiaires auront un accès à un espace de coworking inter-établissements pour favoriser la mise en réseau des étudiants-entrepreneurs dans leur diversité et l’accès à des interventions d’experts.


La directrice des projets de l’AUF, Sabine Lopez, a promis qu’un fonds d’amorçage de 200.000 euros sera mis à la disposition de chacun des huit pays pilote sélectionnés pour ce programme.


Toutefois, elle a précisé que l’objectif n’est pas de financer de façon pérenne le programme mais d’accompagner les acteurs pour démarcher des financements auprès des bailleurs comme la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale.


Le conseiller technique, chargé des Affaires Juridiques du ministre de la Promotion de la jeunesse et de l'Emploi des jeunes, Roland Silué, a salué le programme entreprendre qui se présente comme la solution à l’employabilité précisant qu’entre 300.000 à 400.000 jeunes sont déversés chaque année sur le marché du travail.


(AIP)


kbm/bsp/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ