x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 27 avril 2022 | Abidjan.net

Reforme du secteur des jeux de hasard: Des experts congolais s’inspirent du modèle ivoirien

© Abidjan.net Par DR/LONACI
Reforme du secteur des jeux de hasard: Des experts congolais s’inspirent du modèle ivoirien
La délégation congolaise a été reçu le lundi 25 avril 2022 au siège de la LONACI, par le Directeur Général adjoint, M. Abdoulkarim Ouattara, en absence du Directeur Général, M. Dramane Coulibaly, en mission hors du pays.

L’environnement des jeux de hasard en Côte d’Ivoire a connu une mutation. Il a été doté d’un nouveau cadre juridique et institutionnel qui prend en compte des réalités nouvelles, notamment l’émergence d’une nouvelle clientèle, la digitalisation, etc.


Cette réforme du secteur des jeux de hasard intervenue en 2021 fait des émules au-delà de nos frontières. Ainsi, après le Ghana il y a quelques semaines, c’est autour de la République Démocratique du Congo (RDC) de venir à l’école de la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire (LONACI), grand artisan et acteur principal de cette réforme.


Le ministre de l’Économie et des finances de ce pays frère a de ce fait dépêché à Abidjan une demi-douzaine de ses conseillers pour venir partager l’expérience de la LONACI en matière de réforme du secteur des jeux de hasard.


La délégation congolaise a été reçu le lundi 25 avril 2022 au siège de la LONACI, par le Directeur Général adjoint, M. Abdoulkarim Ouattara, en absence du Directeur Général, M. Dramane Coulibaly, en mission hors du pays.


L’enjeu de cette mission d’étude est énorme pour la délégation congolaise. Elle espère ainsi refaire une règlementation et avoir une mainmise sur le secteur des jeux de hasard. Il s’agira pour elle de mettre son séjour à profit pour révolutionner le secteur des jeux de hasard au profit de l’intérêt général. Un secteur « resté presque dans l’antichambre de certains opérateurs économiques se sont enrichis et par lequel est passé un circuit de blanchiment de capitaux pour le financement du terrorisme », a révélé au cours de l’entretien, M. Louison Kizungu Loochi, conseiller juridique au ministère de l’économie et des finances congolais.


Le Directeur Général adjoint de la LONACI, M. Abdoulkarim Ouattara s’est réjoui de cette démarche qui honore la Côte d’Ivoire et la LONACI. « Cela montre que notre Directeur Général qui aussi le président de l’Association des Loteries d’Afrique est un manager exemplaire », a-t-il dit notamment.


Il a souhaité que l’issue de cette mission soit fructueuse, dans l’intérêt de la République Démocratique du Congo. « Avec le terrorisme qui frappe à nos portes, ce n’est pas évident de laisser ce secteur sans une grande surveillance. En plus, il faudra être très vigilant pour que le taux d’inflation ne dépasse pas les proportions qui vont déstructurer votre système économique et sécuritaire », a recommandé M. Ouattara.


Au cours de séjour, la délégation congolaise a eu des échanges approfondis avec le Département autonome du juridique et de la conformité légale de la LONACI. Elle a eu également des séances de travail avec la Direction autonome du Contrôle, de l’Audit et de la gestion des risques ; la Direction financière et comptable, ainsi que la Direction des ventes et de la gestion du réseau.


Par ailleurs, sous la houlette de la Direction marketing et de l’expérience client, les experts congolais ont pu visiter des points de ventes et de prises de paris de la LONACI.

Après donc quarante-huit heures d’imprégnation dans l’univers de la LONACI, c’est une délégation congolaise qui est repartie amplement satisfaite de son séjour sous les bords de la lagune Ebrié.


A.N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ