x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 1 mai 2022 | AIP

Le ministre Jean-Luc Assi fier de la cohésion sociale à travers la culture à Adzopé

© AIP Par J. C
Investiture des délégués départementaux CNJ-CI de la Mé/ Jean-Luc Assi (parrain) aux jeunes : "Votre comportement doit être exemplaire"
Parrain de l'investiture des quatre délégations départementales du Conseil national des jeunes de Côte d'Ivoire (CNJ-CI), de la région de la Mé, le ministre Jean-Luc Assi a prodigué de sages conseil à ses filleuls, le dimanche 16 janvier 2022, au centre culturel des jeunes Anoma Brou Félix d'Adzopé.

Abidjan -Parrain de la sortie de la sortie de la troisième génération de la danse N'dé super d'Ahouabo (dans la sous-préfecture d'Adzopé), samedi 30 avril 2022, le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi a salué le renforcement de la cohésion sociale à travers cette culture.


Avec une belle chorégraphie présentée par les danseuses, M. Assi s'est réjoui de l'apport de ce groupe dans le raffermissement de la cohésion sociale dans le village.


«Vous êtes la troisième génération de la danse N'dé super. A travers cette sortie, vous rendez d'abord un hommage aux défunts fondateurs du groupe, dont Assi Akobé Michel. Ensuite, vous contribuez à la pérennisation de la culture Akyé en ressuscitant une danse créée dans les années 1970 », a-t-il dit, avant de faire plusieurs dons à l’occasion.


Le porte-parole des populations d'Ahouabo, Richard Assamoi, directeur général adjoint de la région de la Mé, a salué la sollicitude du ministre Jean-Luc Assi, tout en le félicitant pour sa reconduction au gouvernement le 20 avril 2022.


Il a insisté sur l'objectif principal du groupe N'dé super, qui est " la promotion du vivre ensemble et de la cohésion sociale, gage de tout développement’’.


Avec une belle chorégraphie, les danseuses exécutent des pas majestueux au son de chansons au contenu instructif pour la jeune génération.


Cette danse de réjouissance réunit sur un même podium, une centaine de femmes, en uniforme issues des différentes familles qui vivent dans ce village. Elles exécutent des pas majestueux au son de chansons au contenu instructif pour la jeune génération.


La première génération de la danse traditionnelle N'dé super a vu le jour dans les années 1970. Puis, la seconde génération dans les années 1980 et enfin la troisième génération a fait son apparition depuis 2020.


bsp/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ