x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 25 mai 2022 | Abidjan.net

Financement de l’Adaptation aux Changements Climatiques : partage d’expériences public-privé sur le financement innovant

© Abidjan.net Par Donald
Adaptation aux changements climatiques : partage d'expérience public-privé sur le financement innovant
Abidjan le 18 mai 2022. Un partage d'expérience public-privé sur le financement innovant s'est tenu ce mercredi au latrille event dans le cadre du projet NAP-GCF du Programme des Nations Unies pour le Développement ( PNUD), en vue de renforcer l'adaptation aux changements Climatiques.

Le Séminaire National sur l’Adaptation aux Changements Climatiques (SENACC) s’est poursuivi, le mercredi 18 mai 2022, à travers un atelier régional sur le financement public et privé de l’Adaptation aux Changements Climatiques (ACC).

C’était une tribune de rencontres et d’échanges qui a permis aux acteurs du secteur privé de découvrir les nouvelles sources de financement pour les initiatives d’adaptation aux changements climatiques et des opportunités d’affaire. Divers panélistes ont procédé à l’animation de cet atelier. Aussi, cette activité a été l’occasion d’établir et consolider des partenariats actifs entre acteurs du secteur privé national et sous régional.

« La Côte d’Ivoire est dans une phase d’opérationnalisation de ses ambitions climatiques, cela à travers ses Contribution Déterminées au niveau National (CDN) et son Plan National d’Adaptation (PNA). C’est dans ce cadre que les acteurs nationaux, régionaux et internationaux ont été invités pour le partage de bonnes pratiques et d’expériences en la matière. Cela permettra au niveau de la Côte d’Ivoire, d’avoir des approches plus structurées, avec des impacts plus forts sur la lutte contre le changement climatique », a affirmé Douglas Anaman, Coordonnateur du processus d’élaboration du Plan National d’Adaptation (PNA) de la Côte d’Ivoire.

En Côte d’Ivoire, les changements climatiques ont des effets néfastes sur la plupart des secteurs de l’économie, en particulier dans les cinq (5) secteurs clés ciblés par l’adaptation, à savoir l’agriculture, les ressources en eaux, l’utilisation des terres, les ressources côtières, la forêt et la santé.

La place du secteur privé dans la mise en œuvre d’actions d’adaptation pour la résilience des activités économiques aux changements climatiques est peu connue. Ainsi, on note une absence de stratégie de mobilisation financière de la part de ce secteur, spécifique à l’ACC et la sous-évaluation de la rentabilité des investissements en ACC.

Le Coordonnateur du PNA, aborde dans cette optique « Le secteur privé fait face à des défis de mobilisation des ressources et des impacts du climat sur ses activités. Ainsi, l’enjeu de cet atelier est de rapprocher le secteur privé ivoirien des solutions de mobilisation de ressources pour des réponses appropriées visant à garantir des business plans durables », a-t-il assuré.

Par ailleurs, c’est pour apporter des solutions à cette problématique, que le projet « Renforcement de l’intégration de l’adaptation au changement climatique dans la planification du développement en Côte d’Ivoire » (NAP-GCF) a entièrement dédié l’une de ses composantes au secteur privé dont les avantages de son engagement dans l’adaptation aux changements climatiques est inconnu.

Le SENACC a été un cadre idéal pour les participants de comprendre les nombreuses améliorations possibles dans la gestion des questions liées aux changements climatiques.


Cette journée dédiée au financement privé-public s’est soldée par une concertation de haut niveau conduite par le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable soutenu par le Directeur de Cabinet de l’Enseignement Supérieur et celui de la Femme et de la Famille avec les acteurs de l’assurance notamment, African Risk Capacity et la Fédération des Unions de Sociétés Coopératives de Producteurs de Riz (FUSCOP) et (OIA-Riz Organisation Interprofessionnelle des Acteurs de la filière Riz).


Il était question de mobiliser cette frange du secteur privé, notamment les assureurs autour des questions de l’Assurance indicielle afin de développer des outils novateurs de lutte contre les changements climatiques, qui contribueront significativement à une meilleure gestion du risque agricole et au développement d’une agriculture plus durable, plus résiliente et plus inclusive en Côte d’Ivoire.



A N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ