x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 6 juin 2022 | Présidence

Le Chef de l’Etat a pris part aux Sommets extraordinaires de la CEDEAO et de l’UEMOA, à Accra

© Présidence Par DR
Cérémonie d'ouverture du Sommet extraordinaire de la CEDEAO à Accra
La cérémonie d'ouverture du Sommet extraordinaire de la CEDEAO en présence du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, ce samedi 04 juin 2022, à Accra.

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, le samedi 4 juin 2022, à Accra (Ghana), aux Sommets extraordinaires des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA).

Le Sommet de la CEDEAO a été consacré à la situation sociopolitique au Mali, en Guinée et au Burkina Faso.

Il a été l’occasion, pour les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation sousrégionale, d'analyser l'évolution de la situation dans ces trois pays et d’examiner les voies et moyens d’un retour à la stabilité et à une paix durable.


Le Président du Ghana, S.E.M. Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, Président de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la CEDEAO, a insisté, dans son allocution d’ouverture, sur la nécessité de préserver la stabilité des Institutions et les acquis démocratiques dans notre espace communautaire.


A LIRE AUSSI - BCEAO : Jean-Claude Kassi Brou désigné nouveau gouverneur par les chefs d'Etat de l'UEMOA



Au terme du Sommet, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont décidé de maintenir les sanctions imposées au Mali le 9 janvier 2022 et de poursuivre le dialogue en vue de parvenir à un accord devant permettre la levée progressive des sanctions, à mesure que les étapes du chronogramme de transition sont réalisées.

S’agissant de la Guinée, le Sommet a demandé la finalisation d’un chronogramme de transition acceptable et a appelé le Gouvernement guinéen à mettre en place un cadre de dialogue approprié avec les acteurs politiques et de la société civile, afin de favoriser une transition pacifique.

Concernant le Burkina Faso, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont demandé la finalisation d'un chronogramme de transition acceptable et ont pris note de la disponibilité et de l’engagement des Autorités de Transition à poursuivre le dialogue avec la CEDEAO en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel dans les meilleurs délais.

Pour terminer, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont décidé d’examiner la situation de ces trois pays lors de leur prochain Sommet ordinaire qui se

tiendra, le 3 juillet 2022, à Accra.

Le Sommet de l’UEMOA a, quant à lui, permis aux pays membres de faire le point sur la gouvernance des Organes et des Institutions de l’Union et d’analyser la situation économique, financière et sécuritaire au Mali et au Burkina Faso.

Au cours de ce Sommet, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA ont désigné le Président de la Commission de la CEDEAO, l’Ivoirien Jean-Claude Kassi BROU, en qualité de Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ