x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Diplomatie Publié le jeudi 12 mai 2022 | Présidence

Discours du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, lors de la cérémonie de présentation des Lettres de créance des Ambassadeurs de Libye, du Niger, de la République Démocratique du Congo, d'Angola et de Hongrie

© Présidence Par DR
Présentation des Lettres de créance de l'Ambassadeur d'Angola en Côte d'Ivoire, au Président de la République , S.E.M. Alassane OUATTARA
Jeudi 12 mai 2022, au Palais de la Présidence de la République. Présentation des des Lettres de créance de d'Angola en Côte d'Ivoire, S.E.M. Domingo Bernado Feliciano Pacheco, au Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA.

Monsieur l’Ambassadeur de l’Etat de Libye,

Monsieur l’Ambassadeur de la République d’Angola,

Monsieur l’Ambassadeur de la République Démocratique du Congo,

Monsieur l’Ambassadeur de la Hongrie,

Monsieur l’Ambassadeur de la République du Niger,


C’est avec un réel plaisir que je vous accueille au Palais de la Présidence de la République, à l’occasion de la cérémonie de présentation de vos Lettres de créance.

Je vous adresse mes chaleureuses félicitations pour le choix porté sur chacun de vous par vos Chefs d’État respectifs, afin de les représenter auprès de la Côte d’Ivoire.

Je voudrais donc vous souhaiter, au nom du peuple et du Gouvernement ivoiriens, ainsi qu’en mon nom propre, le traditionnel AKWABA, qui signifie « Bienvenue » en terre

ivoirienne.

La Côte d’Ivoire est un pays riche de sa diversité culturelle et les Ivoiriens sont un peuple hospitalier.

Je suis convaincu que vous vous sentirez très vite chez vous.

Pour ma part, je voudrais vous assurer de l’engagement du Gouvernement à vous accompagner dans l’accomplissement et la réussite des missions qui vous ont été

confiées.


Messieurs les Ambassadeurs,

Au moment où vous vous apprêtez à prendre fonction, je voudrais vous présenter la situation politique et socio-économique de la Côte d’Ivoire, ainsi que des défis auxquels

mon pays est confronté.

Sur le plan politique, le climat est apaisé, comme l’atteste le succès de la cinquième phase du dialogue politique qui a eu lieu du 16 décembre 2021 au 4 mars 2022, et qui

a rassemblé les partis politiques et la société civile. 


Toutes les Institutions fonctionnent normalement, rendant ainsi les conditions favorables aux investissements étrangers (IDE) indispensables pour soutenir la

croissance économique de la Côte d’Ivoire.

En ce qui concerne le volet social, le Programme Social du Gouvernement (PSGouv) se poursuit en vue d’une meilleure redistribution des fruits de la croissance aux populations les plus vulnérables. Le PSGouv 2, qui couvre la période 2022-2024, pour un coût global de 3 200 milliards de F CFA, dont 574 milliards pour l’année 2022, est

déjà en cours d’exécution.

Sur le plan économique, malgré le contexte particulièrement difficile lié à la pandémie de COVID-19, l’économie ivoirienne est restée l’une des plus performantes à l’échelle

mondiale, avec un taux de croissance de 6,5% en 2021 et une projection de 7% en 2022.

Par ailleurs, en vue de la transformation structurelle de notre économie, nous avons accéléré le rythme de la transformation locale des produits agricoles tels que le cacao et

l’anacarde. Ce choix répond au souci de lutter efficacement contre la pauvreté en créant plus d’emplois, notamment pour les jeunes et les femmes.

Enfin, le Plan National de Développement (PND) 2021-2025 qui représente 59 000 milliards de F CFA d’investissement dont 74% consacrés au secteur privé, offre une large gamme d’opportunités d’investissements dans divers secteurs d’activités.

Je voudrais, donc, inviter les opérateurs économiques de vos pays respectifs à s’intéresser aux différents programmes et projets disponibles dans ce plan.


Messieurs les Ambassadeurs,

Nos Etats sont aujourd’hui confrontés à d’énormes défis dont le terrorisme, l’extrémisme, la piraterie maritime, le changement climatique ainsi que la pandémie de

COVID-19. Nous devons nous engager dans une synergie d’actions afin de relever ces défis, aussi bien dans les instances internationales que dans le cadre de leurs relations

bilatérales.


Monsieur l’Ambassadeur de Libye,

En dépit des excellentes relations d’amitié et de coopération qui existent entre nos deux pays et des potentialités économiques dont ils regorgent, le niveau des échanges

commerciaux qui était de 3,4 milliards de F CFA en 2018, 85 millions en 2019 et 19 millions en 2020, mérite d’être relevé. Je vous invite, donc, à travailler étroitement avec les membres du Gouvernement en vue de créer les conditions favorables à l’accroissement de ces échanges et des investissements entre nos deux pays.

Monsieur l’Ambassadeur Omar Ibrahim Mohamed ALDADAH, je vous demande de bien vouloir transmettre mes cordiales salutations à S.E.M. Mohammed EL- MENFI, Président du Conseil présidentiel libyen.


Monsieur l’Ambassadeur d’Angola,

Les relations d’amitié entre la Côte d’Ivoire et l’Angola sont excellentes.

Cependant, le niveau de la coopération économique entre nos deux pays, pourtant dotés d’immenses potentialités, reste en deçà de leurs ambitions légitimes. En effet,

nos échanges commerciaux étaient seulement d’environ 8 milliards de F CFA, en 2020.

Ce constat nous impose d’impulser une nouvelle dynamique.

Je voudrais, à cet égard, pouvoir compter sur vous, Monsieur l’Ambassadeur, pour y travailler en étroite collaboration avec le Gouvernement ivoirien.

De même, je voudrais vous inviter à œuvrer à la diversification de la coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Angola, notamment dans les domaines culturel et touristique.

Monsieur l’Ambassadeur Domingos Bernardo Feliciano Pacheco, vous voudrez bien transmettre au Président João LOURENÇO, mes chaleureuses salutations et toute mon

amitié.


Monsieur l’Ambassadeur du Congo,

Je me réjouis de l’intensification des échanges commerciaux entre nos deux pays qui sont passés de 3,7 milliards de F CFA en 2018 à plus de 20 milliards en 2019. Il nous

faut maintenir cette bonne dynamique pour rehausser davantage le niveau de notre coopération. Par ailleurs, nos deux pays devront continuer à coordonner leurs points de vue sur les grands sujets régionaux et internationaux, notamment au sein de l’Union Africaine et des Nations Unies.

A cet égard, je me félicite des excellents entretiens que j’ai eus avec le Président Félix TSHISEKEDI, le lundi 9 mai dernier, en marge du Sommet des Chefs d’Etat et de

Gouvernement qui s’est tenu dans le cadre de la COP15.


Monsieur l’Ambassadeur Gilbert Nabina NAIYA, merci de bien vouloir transmettre mes fraternelles et amicales salutations à S.E.M. Felix TSHISEKEDI, Président de la

République Démocratique du Congo.

Monsieur l’Ambassadeur de la Hongrie,


En dépit de la crise sanitaire liée à la COVID-19, je me réjouis de l’accroissement des échanges commerciaux entre nos deux pays, qui sont passés de 16 milliards de F CFA

en 2019 à 23 milliards en 2020.

La Côte d’Ivoire est disposée à bénéficier de l’expertise de votre pays, notamment dans les domaines de la technologie, de l’énergie, de l’industrie agro-alimentaire et de

l’industrie pharmaceutique.

Je vous invite donc à encourager les entreprises hongroises à tirer profit des opportunités qu’offre le Plan National de Développement 2021-2025 de la Côte d’Ivoire.


Monsieur l’Ambassadeur Feher Tamas ENDRE, veuillez traduire mes meilleurs sentiments à S.E.M. Jãnos ÃDER, Président de la Hongrie.

Monsieur l’Ambassadeur du Niger,

Le Niger et la Côte d’Ivoire entretiennent d’excellentes relations aussi bien au niveau bilatéral que multilatéral. Nous devons continuer, malgré un contexte peu favorable, à promouvoir le commerce et à accroitre le niveau des échanges commerciaux entre nos deux pays, qui sont passés de 61 milliards de F CFA en 2019 à 71 milliards en 2020. En

outre, je me félicite de nos convergences de vues, au sein de la CEDEAO, sur les questions politiques, sécuritaires et économiques, qui contribuent à renforcer

l’intégration sous-régionale.


Monsieur l’Ambassadeur Aboukar Abdoulaye Diori, vous voudrez bien transmettre à S.E.M. Mohamed Bazoum, Président de la République du Niger, mes sentiments de grande estime ainsi que ma disponibilité à œuvrer, de concert avec lui, à la promotion de la paix et de la sécurité dans notre région.


Messieurs les Ambassadeurs,

Je voudrais, pour terminer, vous souhaiter plein succès dans l’accomplissement de vos missions et vous demander, à nouveau, de bien vouloir transmettre à vos Chefs d’Etat respectifs, mes cordiales et fraternelles salutations.


Bon séjour en Côte d’Ivoire.

Je vous remercie.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ