x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Diplomatie Publié le dimanche 12 juin 2022 | Présidence

Clôture de la 26è AGE de l’OPDAD/ Dominique Ouattara : « Notre plus grande satisfaction est de savoir que chaque action que nous engageons, pour le développement de nos communautés, contribue à rendre notre Afrique plus belle »

© Présidence Par David Zamblé
Cérémonie de clôture de la 26ème Assemblée Générale Extraordinaire de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique pour le Développement (OPDAD)
Vendredi 10 juin 2022. Brazzaville (République du Congo). Cérémonie de clôture de la 26ème Assemblée Générale Extraordinaire de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique pour le Développement (OPDAD)

La Première Dame, Madame Dominique Ouattara a pris part du 9 au 10 juin 2022, à la 26è Assemblée Générale Extraordinaire de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD) sur le thème : « 20 ans au service des plus vulnérables d’Afrique ». Lors de la cérémonie de clôture qui a eu lieu le vendredi 10 juin 2022, la Première Dame de Côte d’Ivoire, a partagé ses engagements et son bonheur à œuvrer pour le bien-être des populations démunies. 



Excellences, Mesdames les Premières Dames,

Distingués invités,

Chers partenaires de l’OPDAD,


Je suis très heureuse de prendre part à la 26e Assemblée Générale Extraordinaire de L’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD). 


Cette rencontre me donne l’agréable occasion d’adresser mes chaleureuses salutations et mes félicitations à notre chère sœur, 

Madame Antoinette SASSOU N’GUESSO, Première Dame de la République du Congo, Présidente de l’OPDAD, pour son hospitalité et toutes ses attentions dont nous sommes l’objet, depuis notre arrivée à Brazzaville. 


Je voudrais aussi la féliciter pour le travail qu’elle a réalisé pendant son mandat, malgré la crise sanitaire due au COVID. 


Je voudrais également saluer notre sœur Madame Monica GEINGOS, Première Dame de Namibie, 


qui vient d’être élue à la Présidence de l’OPDAD et, à qui j’adresse mes félicitations 

pour sa brillante élection avec les membres de son bureau. Je leur présente tous mes vœux de succès dans l’exercice de leur mandat.


Mes salutations vont également à l’endroit de toutes mes sœurs Premières Dames ici présentes, qui par leur engagement et leur mobilisation, font de l’OPDAD une entité forte au service des couches les plus vulnérables de notre cher continent depuis 20 ans. 

A cet effet, je me réjouis que le thème retenu cette année pour notre 26e Assemblée Générale Extraordinaire, à savoir : « 20 ans au service des plus vulnérables d’Afrique » rende hommage au travail remarquable réalisé par les Premières Dames réunies au sein de notre association depuis 2002. 


Et nos échanges de ce jour, nous donnent l’occasion de partager nos expériences sur les bonnes pratiques et d’apprécier les actions menées par chacune d’entre nous en faveur des plus vulnérables. 


Pour ma part, 4 engagements majeurs sous-tendent mes actions aux côtés de nos frères et sœurs en difficulté. 


LE PREMIER EST MA FONDATION CHILDREN OF AFRICA,

En effet, en 1998 j’ai créé la Fondation Children Of Africa, pour venir en aide aux femmes et aux enfants défavorisés d’Afrique. 


Nous intervenons dans les secteurs de la santé, de l’éducation et du social, grâce aux contributions financières de nos généreux donateurs. 

Au titre des grands projets réalisés dans le domaine de la santé, je peux citer la construction d’un hôpital mère-enfant de niveau international, avec un matériel de pointe, spécialement dédié aux mères et aux enfants et qui rend d’énormes services aux populations. En effet, ¼ de nos patients sont soignés gratuitement. 


Chaque année, nous équipons plusieurs centres de santé à travers tout le Pays et organisons des caravanes ophtalmologiques, et des campagnes de vaccination au profit de milliers d’enfants. 

Dans le secteur de l’éducation

Pour donner des chances égales de réussite à tous les enfants, à chaque rentrée scolaire, la Fondation offre gratuitement des milliers de Kits scolaires aux enfants de tout le Pays. 


Nous avons également construit en 2000, un Lycée de jeunes filles à l’intérieur du Pays pour encourager la scolarisation des jeunes filles.

 

Notre dernière réalisation en date est la construction en 2020, d’un Groupe Scolaire d’Excellence dans la commune d’Abobo, dédié à nos enfants défavorisés qui peuvent ainsi recevoir une éducation de qualité dans un cadre adéquat. 

Ces enfants qui sont complétement pris en charge, par la Fondation, ne doivent répondre qu’à u critère, celui de l’excellence. 


Par ailleurs, nous équipons des écoles et des cantines scolaires, ainsi que des salles multimédias à travers tout le Pays. 


Nous apportons également de la lecture aux enfants grâce à nos 10 bibliobus qui sillonnent toute la Côte d’Ivoire. 

En ce qui concerne le secteur du social, nous avons réalisé de nombreuses actions dont les principales sont : la construction de 4 foyers d'accueil dont 1 à Abidjan et les 3 autres à l’intérieur du Pays, dédiés à la prise en charge des enfants en difficulté et des enfants victimes de traite, d’exploitation et de travail des enfants. 


En outre, pour aider à la prise en charge de nos sœurs victimes de violence, la Fondation vient d’entreprendre la construction d’un centre d’accueil pour les femmes victimes de violence. 


AU TITRE DE MON SECOND ENGAGEMENT,

Il faut ajouter mon combat pour l’élimination du travail des enfants dans tous les secteurs d’activités et plus particulièrement, dans les plantations de cacao.  


A cet effet, depuis 2012, je préside le Comité National de Lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS) qui a pour rôle de lutter contre le travail des enfants dans notre Pays. 


Le CNS, et ses partenaires, ont mené d’importantes actions qui nous ont permis d’obtenir des résultats significatifs dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants.  


MON TROISIEME ENGAMEMENT,

est celui de la lutte contre la transmission mère enfant du SIDA, engagement qui m’a value d’être nommée Ambassadeur spécial de l’ONUSIDA pour l’élimination de la transmission mère-enfant du VIH et pour la promotion du traitement pédiatrique.


Je voudrais d’ailleurs, profiter de cette occasion pour saluer notre frère Monsieur 

Michel SIDIBE, Envoyé spécial pour l’Agence Africaine du Médicament, 

qui a fait un excellent travail à la tête de l’ONUSIDA et que je remercie particulièrement. 


ENFIN, MON QUATRIEME CHAMP D’ACTION EST CELUI DE L’AUTONOMISATION DE LA FEMME.  


En effet, en 2012, j’ai initié avec l’aide de mon époux, le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), destiné aux femmes qui ne sont pas éligibles au financement classique. 

C’est un fonds à taux réduit, destiné au financement des activités génératrices de revenus des femmes ivoiriennes. Pour bénéficier du FAFCI, aucune caution financière, ni aval, ni frais ne sont exigés à nos sœurs. 


À ce jour, le FAFCI est doté d’un capital de 25 milliards F CFA. Il a permis à plus 300.000 femmes ivoiriennes d’être financièrement autonomes et de prendre en charge leurs familles, soit plus de 2 millions de personnes qui sont sorties de la vulnérabilité. 



Mes chères sœurs, je voudrais vous dire que ce programme de micro crédit connait un grand succès auprès de nos sœurs, en ce sens qu’il règle la question de leur indépendance financière et leur permet d’être épanouies. 


Mesdames le Premières Dames, 

Chères sœurs, 


Près de 25 ans après mes premières actions humanitaires, je ressens toujours avec autant d’intensité, le bonheur que procure : 

le sourire d’un enfant recevant des effets scolaires neufs, la joie d’une maman qui arrive à subvenir aux besoins de ses enfants, ou le bonheur de voir des femmes et des enfants qui ressortent de notre hôpital avec le sourire.  


Mais notre plus grande satisfaction est de savoir que chaque action que nous engageons, pour le développement de nos communautés, contribue à rendre notre Afrique plus belle, plus solidaire et plus forte. 


Aussi, je voudrais terminer mon propos, par des mots d’encouragement et de félicitation à l’endroit de chacune de vous mes chères sœurs ainsi que de notre organisation commune pour le bien-être de nos frères et sœurs. 


Excellente session à toutes et à tous,

Je vous remercie.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ