x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 29 juin 2022 | AIP

La Côte d’Ivoire va maintenir son niveau d’allocation budgétaire à 22,4 % jusqu’en 2025 (Ministre)

Abidjan, La Côte d’Ivoire a décidé de maintenir son niveau d’allocation budgétaire allouée à l'éducation à 22,4 % jusqu’en 2025, a indiqué mardi 28 juin 2022, la ministre de l'Education nationale de l'Alphabétisation, Mariatou Koné lors du pré-sommet mondial sur la transformation de l’éducation à Paris.


Cette rencontre se tient au siège de l’UNESCO à Paris, et est organisée en prélude au sommet qui se tiendra en septembre à New York. La ministre Mariatou Koné qui conduit la délégation ivoirienne a partagé au cours de ces assises l’expérience de la Côte d'Ivoire en matière d'éducation.


La conservation de cette allocation budgétaire répond à la volonté du gouvernement d'aboutir à une transformation de l'école tant aux niveaux des infrastructures que des ressources humaines.


Ainsi, la Côte d’Ivoire a initié un processus participatif et inclusif de transformation de façon qualitative de son système éducatif à travers l’organisation des états généraux de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (EGENA) qui a mobilisé tous les acteurs autour de trois types de dialogue.


A l’issue des EGENA, le ministère s’engage en terme de financement à l’optimisation de l’utilisation de ressources financières du secteur, le développement de nouveaux partenariats pour mobiliser des ressources supplémentaires, l’amélioration de la traçabilité des ressources publiques, la promotion de la spécialisation des financements, l’amélioration de la gouvernance financière par l’instauration d’une culture de la redevabilité.


Mariatou Koné a également rappelé les actions réalisées en Côte d’Ivoire avant la COVID 19 Ces actions ont permis à la Côte d’Ivoire de bénéficier de plus de 100 milliards de francs CFA pour la construction de salles de classe, de collèges de proximité, de Centre d'animation et de formation pédagogique (CAFOP).


Des initiatives ont aussi permis les réhabilitations d’écoles après la crise post-électorale de 2010, l’amélioration des pratiques enseignantes et de la formation initiale ainsi que la mise en place de la plateforme « Mon école à la maison » et la réouverture des établissements scolaires.


Ce pré sommet a pour but de tirer partie de l’évolution des discussions et de générer une plus grande dynamique en vue du sommet sur la transformation de l’éducation.


(AIP)


tad/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ