x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 21 août 2022 | AIP

Un conflit foncier met à mal la cohésion sociale à Sifié

Séguéla – Un conflit foncier résultant d’un lotissement initié par des membres de la grande famille ‘’Faman et Namory’’ suscite des frictions avec la mairie de Sifié, mettant à mal la cohésion sociale, s’est enquise l'AIP dont le correspondant s’est rendu, vendredi 19 août 2022, dans cette localité située à 30 km de Séguéla pour mieux s’imprégner de la situation.


« La loi nous permet de louer les services d’un géomètre et de faire le lotissement nous-mêmes. (…) Ce n’est nullement aller contre le développement de Sifié », a déclaré celui qui fait office de chef de la famille ‘’Faman et Namory’’, Soumahoro Ibrahim.


Selon lui, des gardes municipaux ‘’très excités’’ sont allés sur le site situé sur le tronçon menant à Man qui sera bientôt bitumé pour faire arrêter les travaux et prendre le matériel du géomètre. Ils ont, en riposte, dû user des muscles pour les en empêcher.


Cette terre d’une superficie de près de 15 hectares était la plantation de mangues des parents de la grande famille ‘’Faman et Namory’’ que, ni le chef de village, Méité Mamadou dit ‘’CT’’, ni le maire, Dr Méité Anlyou Zoumana, ne contestent.


« Nous ne sommes pas contre le développement de Sifié, mais on souhaite que nos droits, en tant que propriétaires terriens, soient respectés», a fait savoir Soumahoro Ibrahim dont l’un des frères qui a pris part à l’entretien a déclaré que la situation était explosive.


L’intervention de l’administration à travers la sous-préfète n’a pas permis de calmer les ardeurs des uns et des autres.


« Propriétaire terrien ? Ça n’existe pas chez nous. Dans notre tradition, il n’y a pas de propriétaire terrien. (…) La terre appartient à la communauté. La propriété de la terre est communautaire », a, pour sa part, réagi le maire Méité Anlyou Zoumana, tout en souhaitant que la partie adverse puisse prouver ses droits de propriété sur la parcelle litigieuse.


Faisant l’historique des lotissements à Sifié initiés d’abord par les sous-préfets puis par les maires, il ne saurait comprendre que des individus puissent agir de façon solitaire.


« Sifié, c’est une famille. Sur le plan coutumier, il y a des règles. (…) Depuis que Sifié est Sifié, c’est la première fois que des individus se lèvent et disent qu’ils vont faire un lotissement sans passer par les représentants de l’Etat et vendre eux-mêmes », a dénoncé le maire qui a fait savoir qu’il veut que tous les lotissements soient en harmonie avec le schéma directeur de la ville.


Une réunion qui s’est tenue l’après-midi de ce même vendredi n’a pas permis de solutionner le problème.


kkp/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ