x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 15 septembre 2022 | AIP

Au 8ème Forum européen du Cacao en Italie, la Côte d’Ivoire présente ses grands projets de restauration du couvert forestier

Abidjan- Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, a présenté la politique forestière de la Côte d’Ivoire devant le Conseil d'administration de l'Association européenne du cacao (ECA), mardi 13 septembre 2022 à l'hôtel Pamphili à Rome, en Italie, lors de la 8ème édition du Forum européen du cacao.


Après avoir rappelé la première place de producteur mondial de cacao qu'occupe la Côte d'Ivoire, l’émissaire du gouvernement ivoirien a fait remarquer que le couvert forestier ivoirien est en forte régression car de 16 millions d'hectares en 1900, il est aujourd'hui à 2,97 millions d'hectares de forêts. Pourtant, la forêt est dispensable à la culture du cacao.


Ainsi, pour faire face à la situation, le Gouvernement a adopté une nouvelle politique forestière et un Code forestier pour la restauration du couvert forestier qui doit passer de 2,97 millions d'hectares de forêts actuellement à six millions d'hectares de forêts d'ici à 2030.


Il a expliqué que cela ne peut se faire sans l'implication du secteur privé car pour la réalisation de cette politique forestière, il faut mobiliser 616 milliards FCFA.


Le chef de la délégation ivoirienne à ce forum a évoqué devant les partenaires financiers le cadre d'actions communes de l'Initiative Cacao et Forêts, signé avec la plupart des entreprises membres de l'ECA. Ce plan d’action met l'accent sur l'agroforesterie et sur la forte implication du secteur privé dans sa mise en œuvre.


Il a alors exhorté le Conseil d'Administration à s'inscrire dans ce partenariat gagnant-gagnant qui permettra non seulement de réduire les impacts carbones mais aussi de disposer de bénéfices carbones.


Dans sa volonté de mobiliser plus de partenaires autour du projet, le ministre a également échangé avec les responsables de Olam, Cargill et Barry Callebeaut.


Les membres du Conseil d’Administration et les partenaires du secteur privé se sont dit conscients de la nécessité de s'inscrire dans cette vision de restructuration du couvert forestier ivoirien, surtout que l'Union Européenne a décidé d'interdire l'entrée sur son territoire, le cacao issu de la déforestation.


Le Conseil d'administration de l'Association Européenne du Cacao et les partenaires techniques d'accord avec la politique forestière ivoirienne


Bien avant, M. Tchagba a présenté ces projets aux ambassadeurs Samuel Ouattara de l'Italie et Abou Dosso de Bruxelles. Les deux diplomates se sont engagés à aider leur pays en faisant du lobbying auprès de certains partenaires au développement et de certaines entreprises présentes dans leur pays respectif pour la mobilisation des ressources.


bsp/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ