x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 16 septembre 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

Développement du numérique en Côte d'Ivoire : le gouvernement et Smart Africa signent un protocole d'accord pour l’installation d’une académie numérique dans le pays

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
Renforcement des capacités et des compétences numériques : le Ministre Amadou Coulibaly lance le Programme Smart Africa Digital Academy
Le Ministre de la Communication et de l'Economie Numérique, porte-parole du Gouvernement, Amadou COULIBALY, a procédé, ce jeudi 15 Septembre 2022, à Noom hôtel, au lancement officiel du programme de développement des compétences et des capacités en matière des TIC dénommé Smart Africa Digital Academy (SADA). En présence du Secrétaire d’Etat de l’Economie digitale du Cap-Vert, Pedro Lopes et des partenaires notamment la Banque Mondiale et la coopération allemande.

Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Amadou Coulibaly, a procédé, le jeudi 15 septembre 2022 à Abidjan, à la signature d’une convention avec Smart Africa, pour l’installation d’une académie numérique en Côte d'Ivoire.


C'était à l'occasion du lancement officiel de l'Académie numérique de Smart Africa (ANSA) ou Smart Africa Digital Academy (SADA) en Côte d'Ivoire.


Cette démarche est une avancée indéniable vers la vision de l’État ivoirien de combler le déficit des compétences numériques dont le pays a besoin pour mieux aborder sa transformation digitale.


Cette académie du numérique vise à améliorer les qualifications en matière de compétences numériques, d'employabilité et à répondre aux besoins dans le secteur. Elle proposera, à terme, des formations avancées en TIC, en intelligence artificielle et en cybersécurité aux formateurs et cadres.

 

Une initiative qui cadre parfaitement avec la volonté du Président Alassane Ouattara de faire de la Côte d'Ivoire un vivier de compétences dans le domaine des TICs, plongeant ainsi pleinement notre pays dans l’ère de la quatrième révolution industrielle.


Avec cette académie notre pays devient le cinquième pays africain à bénéficier de ce programme du groupe panafricain Smart Africa qui ambitionne de combler le déficit numérique sur le continent.


La cérémonie de lancement de la SADA, organisée en collaboration avec la Banque mondiale et la GIZ, a vu la participation de 28 pays.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ