x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 17 septembre 2022 | Abidjan.net

Détention des 46 soldats ivoiriens: le RHDP exhorte les autorités maliennes '' à entendre la voix de la raison ''

© Abidjan.net Par DR
Le Ministre Cissé Ibrahima Bacongo

Le Rassemblement des Houphoüetistes pour la démocratie et la paix ( RHDP), le parti d'Alassane Ouattara a dénoncé une '' prise en otage'' des quarante-six ( 46) soldats ivoiriens détenus au Mali exhortant les autorités de ce pays " à entendre la voix de la raison" pour les libérer. 

" En tenant compte du chantage des autorités maliennes qui conditionnent désormais la libération de nos soldats, à l’arrestation et l’extradition par la Côte d’Ivoire des personnalités politiques maliennes, le RHDP observe qu’il s’agit là d’une prise en otage en bonne et due forme, de nos vaillants soldats par les autorités de la transition malienne... le RHDP exhorte vivement les autorités maliennes à entendre la voix de la raison que leur portent toutes ces éminentes personnalités engagées dans la médiation", a souhaité le parti présidentiel ivoirien dans un communiqué transmis samedi à Abidjan.net. 


A lire aussi- Côte d’Ivoire : communiqué du parti présidentiel, RHDP en soutien au Président de la République et au Gouvernement relatif à la détention injustifiée de 46 soldats ivoiriens au Mali


Par ailleurs, le RHDP a réaffirmé son soutien au chef de l'Etat et au gouvernement les invitant également à

 " poursuivre leur quête inlassable d’un règlement diplomatique et pacifique de ce dossier afin de préserver les liens historiques de fraternité qui unissent nos deux peuples".

En outre, le RHDP a réaffirmé sa gratitude et ses encouragements à toutes les hautes personnalités qui se sont engagées dans la médiation dont le Président Togolais Faure Gnassingbé et '' les prie de poursuivre leurs efforts pour une résolution diligente et heureuse de cette crise qui n’a que trop duré''.

Le 10 juillet dernier, 49 soldats ivoiriens de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) ont été interpellés à Bamako par les autorités maliennes qui disent les considérer comme des '' mercenaires ''. 

Ensuite ils ont été inculpés pour '' tentative d'atteinte à la sûreté du Mali'' le 15 août dernier et placés sous mandat de dépôt. 


Après plusieurs médiations, le 03 septembre dernier, les autorités maliennes ont remis en liberté 03 soldates du contingent des 49 soldats ivoiriens détenus. 

Alors que l'on s'attendait dans les jours qui viennent à la libération des 46 autres, contre toute attente, les autorités maliennes ont conditionné la libération des 46 autres soldats ivoiriens, à l'arrestation et l'extradition par les autorités ivoiriennes de personnalités politiques maliennes, soupçonnées par le gouvernement malien, de comportements subversifs à l’encontre de la transition en cours au Mali.  

De son côté d'Ivoire a dénoncé un "chantage inacceptable" des autorités maliennes et a appelé à nouveau à une libération "sans délai" de ses 46 soldats. 

 Mieux les autorités ivoiriennes entendent saisir la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest ( CEDEAO) afin que cette institution organise une réunion extraordinaire sur la crise entre la Côte d'Ivoire et le Mali. 


L.Barro

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ