x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 4 octobre 2022 | AIP

Des agents formés sur l’annexe VI de la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires

Abidjan- Un atelier de formation des agents publics sur l’annexe VI de la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL) se tient depuis lundi 03 octobre 2022 à l’Académie de régionale des sciences et technique de la Mer (ARSTM).


Cette rencontre d'échanges qui prendra fin mercredi sera suivie du 06 au 07 octobre, d'une autre portant sur le renforcement des capacités sur la Convention relative à la gestion des eaux de ballast (BWM).


Ces deux ateliers visent à aider les administrations de la sous-région francophone de l'Afrique de l'Ouest et du Centre à ratifier et/ou mettre en œuvre efficacement les instruments de l’Organisation maritime internationale (OMI).


Lors de la cérémonie d’ouverture, le directeur de l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI), Lieutenant-colonel Abé Aké Lazare, a précisé que ce séminaire qui regroupe une trentaine de participants leur permettra de lutter contre les principaux polluants atmosphériques contenus dans les gaz d'échappement des navires et les émissions délibérées de substances appauvrissant la couche d'ozone (ODS). Mais également, de prévenir la pollution par les espèces marines transportées dans l'eau de ballast des navires dans les eaux du Golfe de Guinée.


Partenaire de l’ISMI pour le financement de cette formation, l’Union Européenne par la voix de sa représentante, Anne Catherine Claude, a rappelé que la diminution de la pollution des mers constitue un domaine important de l’action de l’UE dans le domaine du transport maritime.


Mme Anne Catherine a saisi l’occasion pour saluer la décision de la Côte d’Ivoire de créer sa première Aires maritime protégées (AMP) à Grand Bereby (Sud-Ouest ivoirien) qui constitue une preuve de la préoccupation désormais partagée entre les partenaires pour la préservation de l’environnement et le besoin de collaboration entre tous ces instruments opérationnels comme juridique pour parvenir à cette responsabilité environnementale.


Le Lieutenant-colonel Assoumou Ngoran Laurent, représentant le directeur général des Affaires maritimes, a remercié l’OMI qui s’affirme comme un acteur majeur dans la lutte contre le changement climatique.


M. Assoumou a rassuré sur la détermination des administrations maritimes de l’Afrique de l’Ouest et du Centre à accompagner l’OMI dans cette lutte climatique qui engage l’avenir de l’humanité. Il a exhorté les participants à s’approprier ce séminaire et à en tirer le meilleur profit afin de garantir des espaces maritimes propres, comme le souligne le slogan de l’OMI.


Cet atelier régional est organisé en cohérence avec les orientations de l’OMI, à la demande des Etats de la région et en coopération avec le gouvernement de la Côte d’Ivoire, a rappelé le représentant de l’OMI, Camille Bourgeon.


bsb/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ