x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 29 octobre 2022 | Abidjan.net

Recherche scientifique : le premier atelier régional sur la biodiversité s’est tenu à Abidjan

© Abidjan.net Par FN
Ouverture du premier atelier régional du projet de développement des capacités pour des experts en biodiversité et services écosystémiques en Afrique
Abidjan le 25 octobre 2022. Le premier atelier régional du projet de développement des capacités pour des experts en biodiversité et services écosystémiques en Afrique centrale, de l’Ouest et de l'Est (CABES) s'est tenu ce mardi sous le thème “Elaboration concertée de stratégies pour la durabilité en Afrique: Utilisation des produits de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la Biodiversité et les Services écosystémiques

Le premier atelier régional du projet développement des capacités des experts en biodiversité et services écosystémiques (CABES) s’est tenu ce mardi 25 octobre 2022 à Abidjan autour du thème “Elaboration concertée de stratégies pour la durabilité en Afrique: Utilisation des produits de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la Biodiversité et les Services écosystémiques’’.


Plus de 140 participants y compris des européens et 40 pays africains ont pris part ce rendez-vous dont l’objectif est de présenter le cadre du projet CABES, de sensibiliser les différents groupes de parties prenantes sur les façons de s’engager dans le programme de travail de l’IPBES, et définir des trajectoires locales pour une meilleure appropriation nationale des produits de l'IPBES, tels que les nouvelles évaluations sur l'utilisation durable et les valeurs. 


Prenant la parole au nom du ministre l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Adama Diawara, le directeur de cabinet, Pr. Arsène Kobéa a salué la tenue d’un tel atelier « parce que nous sommes à une période critique de notre vie que nous subissons à savoir le changement climatique. Il faut se mettre ensemble parce que c’est un phénomène global général. Il faut donc s’entendre pour former des experts en la matière pour faire face à ce nouveau défi de changement climatique ».


De son côté Dr Jan Henning Sommer, coordonnateur du projet CABES a fait savoir que ce projet va permettre à ces experts de pouvoir avoir accès à ces plateformes et de pouvoir exprimer tous les besoins et de pouvoir contribuer à ces plateformes internationales dont la plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques appelé IPBES.


Selon lui, il y a beaucoup d’experts dans le domaine de la biodiversité et les services écosystémiques en Afrique de l’Ouest, de l’Est et Centrale mais les voix de ces experts ne sont pas entendues au niveau international à travers les plateformes intergouvernementales telles IPBES.


PR

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ