x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Bourse Publié le samedi 21 janvier 2023 | Abidjan.net

Éducation financière: La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux félicite la BRVM

© Abidjan.net
Éducation financière: La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux félicite la BRVM

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), Mme Nezha Hayat, a entrepris le jeudi 19 janvier 2023, une visite au siège de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) sis à Abidjan-Plateau, où elle a sonné la cloche pour la clôture du marché de la journée. 


Elle a eu droit à une présentation succincte de l’évolution du marché et à une visite de la salle de marché et de la BRVM TV.  

Le directeur général de la BRVM, Dr Edo Kossi Amenounvé, a indiqué que cette visite était l’occasion d’échanger, de faire le point sur ce qui a été fait mais et surtout sur ce que les différents partenaires souhaitent faire à l’avenir. Elle témoigne des relations excellentes au niveau des marchés financiers entre l’Autorité marocaine des marchés de capitaux et l’ARMF-UEMOA d’une part, et entre la BRVM et la bourse de Casablanca d’autre part. 


Au cours des échanges, la présidente de l'Autorité marocaine a félicité la BRVM pour avoir créé une télé dont le rôle parait essentiel pour assurer « l’éducation financière, l’éducation des épargnants mais également des entreprises. » Mme Hayat a affirmé que le Maroc va s’inspirer de cette initiative qui apporte une réponse aux difficultés qu’ont les marchés financiers pour « attirer les entreprises, surtout les PME, vers la bourse, vers les instruments pour se financer via le marché. »

Elle est revenue sur les programmes développés en commun par la bourse de Casablanca et la BRVM, notamment pour attirer les PME et faciliter leur introduction à la bourse. Ce qui a abouti à la création d’un compartiment dédié aux PME, avec des conditions d’accès très simples et un allègement des mesures les concernant en matière de publication des informations financières. 

« Nous devons accompagner toutes ces entreprises avant, pendant et après leur admission, que ce soit au niveau de l’autorité ou de tout l’écosystème », a soutenu Mme Hayat qui a souligné la nécessité de s’organiser pour maintenir à la bourse les sociétés qui y ayant déjà fait leur introduction. Au niveau du Maroc, il a été créé l’Association des sociétés faisant appel public à l’épargne, un creuset pour remonter les problèmes que rencontrent ces entreprises censées montrer à celles qui hésitent encore à comprendre le bienfondé d’une introduction en bourse. 

Les deux acteurs ont évoqué les conditions d’arriver à une coopération mutuelle entre les marchés boursiers du Maroc et de l’UEMOA. « Nous avons signé plusieurs accords et mené, ces dernières années, plusieurs actions de développement de nos marchés respectifs. Nous avons encore beaucoup de choses que nous pouvons faire à l’avenir entre le Maroc et les pays de l’Uemoa », a relevé le directeur général de la BRVM. Il a cité pèle mêle des chantiers d’intégration ouest-africain, à travers le programme Elite d’accompagnement des PME, l’accompagnement à l’Autorité du marché de l’Uemoa sur les aspects de la régulation des marchés de capitaux, etc. Tant d’actions qui vont rapprocher les différents acteurs, rapprocher les marchés, les secteurs privés, les investisseurs. Evoquant l’intégration continentale en vue avec la ZLECAF, Edo Kossi Amenounvé souhaite que sa concrétisation se fasse avec des partenaires historiques, et que cela se traduise par une augmentation du flux entre certains partenaires, notamment la BRVM et la bourse de Casablanca, le Maroc et les pays de l’Uemoa. 


Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ