Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3906 du 28/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Yamoussoukro : 8ème symposium africain sur le développement de la statistique. - Le premier ministre Kablan Duncan : “ La déclaration de décès souffre de faiblesses”
Publié le mercredi 28 novembre 2012  |  Le Patriote


Activites
© Ministères par DR
Activites gouvernementales : Cérémonie du 20e anniversaire de l`Ordre des Experts comptables de Côte d`Ivoire
lundi 26 novembre 2012. Abidjan. Le premier Ministre, Ministre de l`Economie et des Finances, Monsieur Daniel Kablan DUNCAN a pris part au 20e anniversaire de l`Ordre des Experts comptables de Côte d`Ivoire


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le premier ministre Kablan Duncan a ouvert hier à la fondation Félix Houphouët-Boigny, le 8ème symposium des statistiques africaines. Duncan a révélé que dans nos Etats, ‘‘la déclaration de décès souffre beaucoup de faiblesses’’. Surtout à cause des enterrements non enregistrés dans nos villages et même dans nos villes. Le taux d’enregistrement et de couverture de décès en Côte d’Ivoire est en moyenne de 40%. Alors que celui de la naissance avoisine les 80%. Pour le Premier ministre, les assises des coordonnateurs statisticiens africains vont permettre la mise en œuvre de la Charte africaine de la statistique. Et la Côte d’Ivoire entend examiner avec attention, les conclusions des travaux en vue d’une mise en œuvre effective au profit du développement durable. Avec pour thème «Normalisation des causes des décès et classifications statistiques en Afrique», cette réunion, selon Ibrahima Ba, Directeur général de l’INS, vise à relever le défi des insuffisances liées à la préparation des recensements généraux de la population. L’objectif recherché étant l’amélioration de l’enregistrement des décès et la certification des causes de décès en Afrique. Selon le ministre d’Etat, ministre du Plan et du développement, Mabri Toikeusse, sur les 54 Etats qui ont signé la Charte africaine de la statistique, 34 ont effectivement fait le recensement général de la population et deux autres sont en passe de le faire. Soit au total 37 Etats. Comment sauvegarder la bonne gouvernance s’il n’existe pas de données statistiques fiables, s’est interrogé Mabri. Avant de relever que des lois sont sur la table des députés et qu’un décret est à l’étude. 600 participants sont présents à ces assises.
Jacquelin Mintoh

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment