Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Divertissement à l’Institut français de Cotonou : Michel Gohou opère des miracles par le rire
Publié le lundi 17 novembre 2014  |  Fraternité
Humour
© Abidjan.net par Serges T
Humour : Le public s`est bien amusé à Gondwana City.
Mamane et les humoristes ivoiriens (Adama Dahico, Gohou Michel, Digbeu cravate) ont donné du plaisir aux nombreux spectateurs de la grande première de Gondwana City en Côte d`Ivoire le vendredi 22 février 2013 au palais de la culture.
Comment




Le rire était devenu une épidémie le vendredi dernier à l’Institut français de Cotonou (Ifc). A la faveur d’un spectacle tout feu, tout flamme, le célèbre humoriste ivoirien, Michel Gohou en a semé le germe dans tous les cœurs. Il aura fallu la fin du spectacle, pour arracher le public à une mort programmée du rire. De la mésaventure du voleur, à l’incrédulité du pasteur ou de l’imam prêchant la foi à ses fidèles, et aux déboires d’une femme avec son mari ou vice versa, en faisant un détour par la maladie hémorragique à virus Ebola, Michel Gohou était visiblement connecté à une source intarissable d’histoires humoristiques et ne pouvait qu’abreuver à satiété son auditoire. Il finit par partager avec son public, un remède contre la grippe aviaire : ‘’Quand tu mets un poulet malade dans une marmite, tu ajoutes du piment ; du piment, du piment … c’est fini. Grippe aviaire est mort ».

Mais, au-delà du remède risible contre la grippe aviaire, ce sont les gesticulations et les histoires renversantes de Gohou qui guérissent. « J’avais la migraine quand je venais à ce spectacle, mais je ne sais pas par quelle magie, cela est passé. Gohou est incroyable », a déclaré Bernadette, une spectatrice, avec un sourire large. Tout comme elle, Jérémie Kansoun, agent dans une entreprise de commerce, témoigne que le « Gohou show » a une vertu thérapeutique : « J’étais vraiment fatigué avant le spectacle, mais maintenant j’ai l’impression d’être léger ». Ainsi, des miracles ont été opérés par le rire le vendredi dernier à l’Ifc. « L’humour, c’est une école… On éduque, on enseigne à travers l’humour… et puis on soigne aussi parce que le rire est thérapeutique. Quelqu’un qui rit beaucoup, il ne vieillit pas vite et il ne tombe pas malade », a déclaré Michel Gohou.

L’autre exploit réalisé par l’artiste au cours de cette soirée, c’est d’avoir réussi à faire rire un public mixte, composé d’occidentaux et d’africains. Comme pour dire que le rire n’a pas de couleur.
Commentaires


Comment