Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La paix et la sécurité, préalable à l’émergence de l’Afrique, selon le Ministre d’Etat Hamed Bakayoko
Publié le vendredi 20 mars 2015  |  APA
Lutte
© Ministères par DR
Lutte contre le grand banditisme/ Le CCDO s`installe à Yamoussoukro et Bouaké
Vendredi 30 janvier 2015. Le ministre de l`intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko préside la cérémonie d`installation officielle du Centre de Coordination des Décisions opérationnelles (CCDO) dans les localités de Bouaké et Yamoussoukro.
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le Ministre d’Etat ivoirien, ministre de la sécurité et de l’intérieur Hamed Bakayoko a donné, mercredi soir, son approche sur la problématique de la paix et de la sécurité à la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique, estimant que c’est le préalable au développement du continent.

C’est autour du thème ‘’paix et sécurité, condition de l’émergence’’ qu’ont planché, dans le cadre de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique, le ministre ivoirien , le ministre malien de l’Aménagement du territoire, Cheickna Seydi Ahmadi Diawara, le représentant spécial de la commission de l’Union africaine, Abdel Nasser Ethmane et le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Ghana, Seth Daah, dans un panel présidé par Désiré Kadré Ouédraogo, président de la commission de la CEDEAO.

‘’Le préalable à l’émergence c’est la paix et la sécurité qui constituent la porte d’entrée de cette émergence’’ a fait remarquer d’entrée le ministre d’Etat Hamed Bakayoko, expliquant que la sécurité ne soit pas réduite à ‘’dresser des barrages de contrôle pour traquer uniquement les bandits’’.

Pour le premier flic ivoirien, la ‘’vraie’’ sécurité doit déboucher sur ‘’la liberté’’ qui inclut la ‘’légitimité des régimes’’. ‘’ Pour y parvenir, il faut prioriser les forces d’élite aux mêmes standards que celles d’Europe’’.

‘’La liberté crée la confiance, la confiance appelle les investisseurs qui créent la croissance. Cette croissance crée le développement pour atteindre l’émergence’’ a soutenu M. Bakayoko, évoquant la nécessité pour les pays africains, de ‘’ la réforme de leur système sécuritaire’’.

Quant à son homologue malien de l’Aménagement du territoire, Cheickna Seydi Ahmadi Diawara, tout en faisant remarquer que ‘’ chaque pays africain dispose d’atouts majeurs pour aller à l’émergence’’, il a rejoint Hamed Bakayoko pour soutenir que ‘’la paix et la sécurité sont le préalable’’ à l’émergence.

Ce qui a fait dire au Représentant de l’Union africaine Abdel Nasser Ethmane que les pays africains, dans leur quête de l’émergence, ne doivent pas perdre de vue la menace que représente ‘’le terrorisme’’ galopant. ‘’ Beaucoup de pays ayant négligé ce fléau se sont laissés surprendre’’ a soutenu M. Ethmane.

Seth Daah, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Ghana a, pour sa part, relevé que les tracasseries routières ‘’aux frontières de nos pays’’ risquent d’être un frein pour l’émergence ‘’de nos Etats’’ si elles ne sont pas consolées. Par ailleurs, il a exhorté ‘’les pouvoirs publics à soutenir le secteur privé’’, pourvoyeur de richesses.

Tirant les conclusions de ce panel, Désiré Kadré Ouédraogo a souligné qu’il n’y a pas de développement sans paix et sécurité. ‘’Les deux sont les faces d’une même pièce’’ a-t-il imagé.

‘’ Si nous voulons d’une Afrique émergente, il est de notre devoir de faire de l’Afrique un continent de paix, de sécurité et de démocratie’’ a conclu M. Ouédraogo selon qui il est mieux de ‘’prévenir les conflits que de les gérer’’ sur le continent.

HS/ls
Commentaires


Comment