Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La FESCI déloge les étudiants à Abidjan
Publié le lundi 23 mars 2015  |  AIP
Université
© Autre presse par DR
Université de Cocody: manifestation d`étudiants contre leur ministre de tutelle
Lundi 13 mai 2013, Abidjan. Des étudiants organisent une manifestation contre le ministre de l`enseignement supérieur, Cissé Bacongo, pour dénoncer les conditions actuelles d`études sur le campus de Cocody.
Comment




Abidjan - Des membres de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ont délogé les étudiants dans plusieurs établissements supérieurs, a constaté l’AIP lundi à Abidjan.

"Je suis arrivé ce matin et on m’a dit que des étudiants sont venus faire sortir les étudiants des classes. Les raisons, je n’en sais rien", a déclaré le directeur commercial du groupe Pigier, Guillaume Okou.

Levant un coin de voile sur cette descente des contestataires, des étudiants de certains établissements interrogés, ont donné quelques raisons avancées.

"Ils (les frondeurs) disent que le ministre de l’enseignement supérieur a pris des décisions sans consulter les étudiants ;notamment l’augmentation des frais d’examen qui est passé de 10 000 F CFA à 15 000 F CFA, le paiement de 10 000 F CFA pour la carte d’étudiant biométrique et la soutenance", a révélé une étudiante en deuxième année de finance-comptabilité au Pigier, Bléhoué Dominique.

L’étudiant Soro Dao Abdoulaye de Legacy institute qui a affirmé avoir été chassé aussi des classes, a corroboré ces propos.

Le Bureau exécutif national (BEN) de la FESCI au sortir d’une réunion samedi à Abidjan, "a décidé de lancer une grève de 72 heures à compter de lundi jusqu’au mercredi, contre toutes les intimidations, menaces d’arrestations, d’incitation à la violence et de manipulation de certaines organisations comme se fut le cas ce vendredi dernier sur le campus de Cocody", précise-t-on.

ik/akn/kam
Commentaires


Comment