Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La Fondation ICI et Nestlé donnent vie à l’EPP 4 de Didoko, une école publique « virtuelle » (Reportage)
Publié le lundi 7 mars 2016  |  AIP
Pose
© Ivoire-Presse par DR (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)
Pose de la première pierre de l`Ecole primaire publique de Niamienkro (Tiébissou)
Samedi 23 Mai 2015 . Tiébissou . Il y a eu la Pose de la première pierre de l`Ecole primaire publique de Niamienkro (Tiébissou)
Comment




Didoko (Divo), AIP – A l’occasion d’une visite de terrain initiée par la Fondation ICI (International Cocoa Initiative) le 03 mars 2016 dans la sous-préfecture de Didoko, située à une trentaine de kilomètres de Divo, le chef-lieu de département, une lucarne a été ouverte sur l’Ecole 4 du Groupe scolaire Didoko, créée en 2008 sans pour autant aucune infrastructure d’accueil.


Le Groupe scolaire de Didoko compte quatre écoles (1, 2, 3, 4) dont les trois premières sont situées dans l’enceinte de l’établissement à Didoko Centre, dans l’ancien quartier.

Il est près de 11H lorsque nous arrivons dans cette localité productrice de cacao qui a bénéficié d’une « action de remédiation » grâce au partenariat d’ICI et de Nestlé. Direction dans la cour du secrétaire du chef du village. Sous un préau, les élèves du CM2 de l’Ecole 4 suivent les cours. C’est une école « virtuelle », prévient Yessoh Marius, le représentant régional de la Fondation ICI.


Le maître d’office, en l’occurrence Bamélé Yao, également directeur de l’Ecole 4 plante le décor. L’établissement a été reconnu en 2008 et compte un effectif global de 304 écoliers dont 103 au CP1. « Nous avons beaucoup de difficultés », répond-il au groupe de journalistes stupéfaits par la scène.

Les élèves sont répartis en divers endroits, poursuit-il. Les classes du CP1 au CE2 sont accueillies au Groupe scolaire Didoko, juste en face. La classe de CM1 est localisée à l’ancienne Chaîne PAC (ou Chaîne Avion, ex-supermarché) quand celle du CM2 profite d’un préau dans la cour du secrétaire du chef.

De plus, il n’y a pas assez de tables-bancs. Les enfants sont tenus, pour les plus chanceux, à s’asseoir à trois ou quatre sur un banc prévu pour deux personnes.

Au Groupe scolaire Didoko, de l’autre côté de la piste, se dresse une vieille école dont la dernière couche de peinture, désormais à la couleur ocre de la poussière ambiante, remonte à vue d’œil à des décennies. Probablement depuis la création de l’établissement, dans les années 70, se dit-on.


En plein cours, les élèves du CM1 de l’Ecole 1 sont surpris par la forte délégation de visiteurs. L’instituteur, Yao Kouakou Jean Siméon présente les meilleurs, ces écoliers qui se distinguent par leur travail, dans cette grisaille. La salle de classe est délabrée, insuffisance de tables-bancs, des plafonds déchiquetés qui menacent les petits…

Un « film d’horreur » qui a décidé la multinationale Nestlé et la Fondation ICI à entreprendre une action de remédiation pour cette communauté, à travers la construction d’une école de sept classes (une maternelle + six classes primaires) à Didoko Extension, un nouveau quartier résidentiel prévu pour les cadres. La nouvelle Ecole 4 comprend en outre un bureau pour le directeur et des latrines.


Cerise sur le gâteau, une aire de jeu déjà équipée en toboggan et autres dispositifs. « Education, oui ! Divertissement, oui ! Epanouissement total de l’enfant, oui ! », résume Euphrasie Aka, Représentante régionale, Coordonnatrice nationale d'ICI en Côte d'Ivoire.


Pour elle, l’école est trop « austère », or les enfants ont besoin de jouer. Elle annonce également la mise à disposition d’une « petite bibliothèque » pour permettre aux enfants d’apprendre.

« Les besoins sont nombreux mais nous évoluons pas à pas avec des partenaires financiers », ajoute Mme Aka, qui se félicite de l’apport financier de Nestlé pour la réalisation de ce projet, d’un coût global de 51 millions FCFA hors taxe, y compris l’équipement en mobilier.

D’après Brou Allatin, coordinateur national adjoint ICI, la nouvelle EPP 4 de Didoko est construite en géo béton, un matériau peu cher. Les briques en terre compressée stabilisée (BTCS) retiennent la chaleur, ce qui donne des classes aérées et fraîches, même en ce temps de canicule, constate-t-on.

La construction des bâtiments a nécessité une contribution des communautés, afin qu’elles s’approprient le projet, justifie ICI. C’est ainsi que les populations ont été mis à contribution dans la réalisation de l’ouvrage.

Selon Yessoh Marius, représentant régional ICI, la contribution des populations se situait à divers niveaux : travaux dans la carrière de sable, transport de l’eau, mise à disposition de maisons pour accueillir les ouvriers venus d’ailleurs… Quant aux transporteurs et aux commerçants locaux, ils ont fourni les camions pour transporter le sable et d’autres commodités. La population a aussi aidé l’entreprise sélectionnée pour les travaux de construction.

Le président des jeunes de Didoko, Guillaume Soukou, apparemment l’interface entre les donateurs et les bénéficiaires, est tout heureux. En sa qualité de point focal ICI à Didoko et surtout en tant que fils de la localité, il exprime sa joie immense, vu le nombre pléthorique dans les classes. « Quand tu ne vas pas vite scolariser ton enfant, il n’y a plus de place », observe-t-il, soulignant que beaucoup d’enfants ont donc été contraints à rester hors du circuit.


L’action d’ICI va « freiner l’oisiveté des enfants », conclut-il, se gardant d’évoquer le thème de travail des enfants que voulait lui faire dire, insidieusement, un confrère. Il a appelé surtout à la relocalisation, le plus tôt possible, des écoliers de l’Ecole 4 sur le nouveau site. Un vœu cadrant avec celui du directeur de l’Ecole 4, Bamélé Yao, qui promet de prendre soin de ce joyau architectural. « Si nous rejoignons l’autre local, notre rendement sera meilleur », assure-t-il.

L’inauguration officielle est prévue courant mars en présence de responsables de Nestlé et du Conseil du café-cacao, a promis la patronne de la Fondation ICI en Côte d’Ivoire. Suivront alors la mise en place du Comité de gestion de l’école et son inscription sur la carte scolaire, selon ICI.


Créée en 2002, International Cocoa Initiative (ICI) est l'organisation leader en matière de promotion de la protection des enfants dans les communautés productrices de cacao. ICI travaille en collaboration avec l'industrie du cacao, la société civile et les gouvernements nationaux dans les pays producteurs afin d'assurer un avenir meilleur aux enfants et contribuer à éradiquer le travail des enfants.

Intervenant en Côte d'Ivoire et au Ghana depuis 2007, ICI a travaillé dans plus de 890 communautés productrices de cacao, où elle a accompagné plus de 3.000 actions de développement communautaire au profit de plus d'un million de personnes, et dont plus de la moitié sont des personnes physiques. A ce jour, plus de 50.000 de ces enfants bénéficient d'un accès amélioré à l'éducation de qualité grâce à l'action d’ICI.

ICI a pour vision de promouvoir des communautés cacaoyères au sein desquelles les droits des enfants sont protégés et respectés, et où le travail des enfants est éradiqué.

(AIP)

cmas
Commentaires


Comment