Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

L’UE se dote d’une « feuille de route » d’accompagnement de la Société civile ivoirienne sur la période 2016-2020
Publié le jeudi 21 juillet 2016  |  AIP
Comment


Abidjan, L’Union européenne a élaboré « une feuille de route » de son accompagnement à la Société civile ivoirienne sur la période 2016-2020 qui définie notamment les domaines prioritaires sur lesquels va porter son action en faveur des organisations agissant sous le titre.

Les ambassadeurs de l’institution et ceux des Etats membres représentés en Côte d’Ivoire à savoir la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays-Bas ont paraphé le document, lors d’une cérémonie solennel, jeudi, à la délégation de l’UE au plateau, en présence d’officielles ivoiriens et de responsables d’Organisations de la société civile (OSC).

Selon l’ambassadeur de l’UE en Côte d'Ivoire, Jean François Valette, ce guide vise à conférer, à travers une plus grande synergie d’action, davantage d’efficacité aux initiatives conduites par l’institution, en vue de parvenir à l’émergence et à l’enracinement en Côte d’Ivoire d’une société civile forte à même de pouvoir jouer son rôle de sentinelle.

L’initiative, a-t-il poursuivi, repose sur la conviction qui fonde l’intervention de l’UE auprès des organisations regroupés sous ce vocable, tant en Côte d’Ivoire qu’ailleurs, « qu’une société civile forte contribue à l’enracinement de la démocratie et d’un développement durable ».

« La feuille de route de l’UE pour l’engagement envers la société civile » est axée autour de trois priorités. D’abord l’institution entend promouvoir sur la période visée un environnement propice au développement de la Société civile à travers l’amélioration du cadre juridique et institutionnel relatif à l’existence des organisations.

Ensuite, promouvoir le dialogue entre la Société civile, l’Etat et les institutions de coopération, notamment dans la définition et le suivi des politiques publiques. Enfin, les actions de l’UE et de ses Etats membres à l’égard de la société civile viseront à renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles des OSC comme acteurs de développement et de contrôle citoyen.

Selon l’ambassadeur Jean François Valette, l’Union européenne conduit un programme d’accompagnement des OSC ivoirienne d’un coût global de cinq millions d’Euros (3,275 milliards F CFA). La deuxième phase de ce programme est évaluée à six millions d’Euros (3,930 milliards F CFA).

(AIP)

kg/tm
Commentaires


Comment