Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Lutte contre la pneumonie infantile/Dépistage et soins gratuits des enfants de 0 à 5 ans : l’ONG AGIS innove avec des unités de vaccination mobile à Jacqueville (250 à 300 cas traités par jour)
Publié le samedi 30 juillet 2016  |  Abidjan.net
Lutte
© Abidjan.net par Job
Lutte contre la pneumonie infantile/Dépistage et soins gratuits des enfants de 0 à 5 ans : l’ONG AGIS innove avec des unités de vaccination mobile à Jacqueville (250 à 300 cas traités par jour)
Dans le but de pallier les difficultés de transport des populations de Jacqueville pour soigner leurs enfants, l’ONG AGIS (Association graine d’ivoire santé) a opté pour des équipes de vaccination mobile qui, ont sillonné du mardi 26 au vendredi 29 juillet 2016, la région dans le cadre du dépistage et soins gratuits de la toux et de la pneumonie des enfants de 0 à 5 ans.
Comment


Dans le but de pallier les difficultés de transport des populations de Jacqueville pour soigner leurs enfants, l’ONG AGIS (Association graine d’ivoire santé) a opté pour des équipes de vaccination mobile qui, ont sillonné du mardi 26 au vendredi 29 juillet 2016, la région dans le cadre du dépistage et soins gratuits de la toux et de la pneumonie des enfants de 0 à 5 ans. Ce sont quasiment 250 à 300 cas d’enfants qui ont été traités par jour, durant cette campagne de vaccination gratuite.

Il faut noter que c’est à la demande du Ministère de la Santé que l’ONG Agis a décidé de prendre cette initiative de se rendre auprès des populations mobiles, marginales des zones d’accès difficile ou éloignées qui font que la couverture vaccinale n’est pas satisfaisante en Côte d’Ivoire.

Ce pourquoi, l’équipe du Dr Sylla Aboubakar, Président de l’ONG, a décidé de procéder par des unités de vaccination mobile, parce qu’ayant remarqué qu’à Jacqueville, les villages sont très éloignés les uns des autres et parfois situés dans des zones difficiles d’accès.
Selon le Dr Sylla Aboubakar, cette action qui s’inscrit dans un cadre communautaire (urbain ou rural), doit être menée à une échelle beaucoup plus large, au niveau national et durant toute l’année aux fins de parvenir à un changement de comportement à travers la sensibilisation et sauver des milliers d’enfants qui meurent faute d’éducation de leurs parents en matière de pneumonie infantile.
« Le ministère de la Santé a demandé d’agir auprès des familles pour que la promotion du vaccin soit une réalité et relayer cette information dans les communautés, en association. On explique aussi aux familles qu’il faut changer de comportement sur le vaccin, parce qu’un enfant qui est vacciné c’est un enfant qui est protégé » a-t-il déclaré.
Il revient par ailleurs qu’à chacune des étapes de campagne de dépistage et de soins gratuits de l’ONG Agis, les parents sont agréablement soulagés de voir qu’une ONG soigne gratuitement la toux et la pneumonie de leurs enfants.

Tous les enfants des communautés des quatre coins du pays doivent bénéficier de cette action sociale et capitale pour la réduction du taux de mortalité infantile, car la pneumonie infantile tue plus que le paludisme. Ainsi y-a-t-il lieu d’accompagner l’ONG Agis qui a été récemment sélectionnée par le Gouvernement, avec les moyens nécessaires pour ses prochaines étapes qui sont Agboville, Ferkessédougou, Korhogo, Odiéné, Man.
Après 12 étapes, l’ONG AGIS qui œuvre pour la survie de l’enfant à travers la lutte contre les infections respiratoires aigües telles que la Pneumonie, a fait ses preuves.
Depuis 2013, grâce à AGIS, plus de 4000 enfants ont été soignés, plus de 5000 mamans ont été formées, plus de 5000 médicaments distribués gratuitement avec la collaboration de plus de 100 bénévoles.

JOB ATTEMENE
Commentaires


Comment