Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

KOUN-FAO: les habitants de Kokomian privés d’eau
Publié le lundi 30 janvier 2017  |  Le Sursaut
Comment


Les populations de Kokomian, dans le département de Koun-Fao, estimées à plus de 5.000 âmes, sont privées d’eau depuis longtemps. Sur les quatre pompes villageoises dont elles disposent trois sont en panne. Les femmes, de jour comme de nuit, s’agglutinent autour de la seule en fonction. D’autres préfèrent se rabattre sur Bossougnamienkro, village voisin situé à trois km pour se ravitailler en ce liquide précieux. Là également les files d’attente sont longues. A. Marceline, habitante du village, raconte son désarroi. « Toutes les pompes étaient en panne ; c’est récemment qu’une d’entre elles a été réparée. Après les travaux champêtres, nous sommes obligées de passer la nuit ici pour recueillir l’eau. Quelquefois, nous allons jusqu’à Bossougnamienkro pour nous approvisionner en eau. La situation est intenable pour nous ». Face à ces difficultés, un jeune du village a réalisé un forage qu’il a mis gracieusement à la disposition du village. « Nous souffrons, nous avons une seule pompe. C’est un jeune du village qui a envoyé, il y a peu, des Ghanéens faire un forage. Cette pompe nous aide énormément mais notre salut viendra de la connexion au système d’hydraulique villageoise améliorée (Hva). Tout est prêt, on n’arrive pas à comprendre pourquoi sa mise en service tarde», regrette David K., fils de la localité. Les populations qui espéraient que la réalisation d’un système d’hydraulique villageoise améliorée dans ce chef-lieu de sous-préfecture les soulagerait du manque d’eau ont vite déchanté. Les démarches entreprises depuis 2012 par la Mutuelle de développement socio-économique et culturel (Adjoma), pour la mise en service de ce système d’adduction d’eau potable n’ont pas trouvé d’oreilles attentives. L’association a envoyé aussi bien des délégations que des courriers à l’Office national de l'eau potable (Onep), aux autorités départementales, à la direction des infrastructures et de l’hydraulique, mais rien n’y fit. « L'administration ne veut pas mettre en marche le système d’hydraulique villageoise améliorée dont les travaux sont achevés depuis 2012 », se désole le président de la mutuelle, Kouamé Diassié David. « L'entrepreneur du forage avait des difficultés, nous avons préfinancé pour achever le forage en 2012. Depuis, nos démarches n’aboutissent pas. Nous avons envoyé une délégation à l’Onep, puis adressé un courrier au préfet de Koun-Fao. Par la suite, nous avons eu une rencontre avec le chargé de communication de l’Onep, fils du département de Koun-Fao. Tout récemment, nous avons eu une autre rencontre avec le DG de l’hydraulique ; un autre courrier a été adressé ce matin (ndlr, vendredi 27 janvier) à la Direction générale des infrastructures et de l’hydraulique», ajoute-t-il dépité. « Nous demandons à l’Etat de se pencher sur la situation de nos parents pour abréger leur souffrance », plaide-t-il en espérant que son cri du cœur sera entendu.

Vital KOUAME
Commentaires


Comment