Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

"American Dreamer" de Marina Niava dédicacé à la galerie Louisimone Guirandou
Publié le samedi 25 mars 2017  |  AIP
L’écrivaine,
© Autre presse par DR
L’écrivaine, Marina Niava
Comment


Abidjan - "American Dreamer", roman entremêlé de la langue de Molière (Français) et du nouchi (argot Ivoirien) de l’écrivaine, Marina Niava, a été dédicacé à Abidjan, en présence de plusieurs membres de sa famille, de ces amis et collègues du milieu cinématographique à la galerie Louisimone Guirandou.

‘’American Dreamer’’, son tout premier ouvrage, est le fruit de la passion pour l’écriture de Marina Niava. Une nouvelle génération de plumes qui collent à l’air du temps, jeunes, curieuses, audacieuses. A travers la dédicace du livre "American Dreamer" de Marina Niava, c’est une invitation à célébrer une littérature ivoirienne qui fait peau neuve. Un style à la croisée des cultures, qui emprunte des figures tant au cinéma qu’à la musique pour créer un univers plus vrai que nature, une écriture plus proche du lecteur.


Ce livre est aussi un témoignage sur un rêve qui devient réalité pour l’auteur qui a écrit ce livre sur la vie d’un Ivoirien qui fait du nouchi, un moyen d’expression et d’identité dans le pays de l’oncle Sam. Elle écrit American Dreamer bien avant de séjourner au pays de l’oncle Sam pour ses études.

« Je désire inspirer, partager ma passion. La vie est peut-être truffée d’embuches, mais quand on y croit, on finit par y arriver, rien n’est impossible. Ces blessures sont des accélérateurs’ », a ajouté Marina Niava avec un air d’assurance et de lucidité.

Dans le portrait bibliographique qu’il a dressé de l’œuvre, le professeur Josué Guébo a notamment salué ‘’la maîtrise de la conduite de l’intrigue’’ de la part de l’auteur qui ‘’lie le mystère, le rêve et le réalisme’’.

‘’L’écriture lui permet de prendre du recul, de dédramatiser’’, a-t-il conclu, non sans encourager la jeune auteure à continuer dans le sens de ce bon premier pas littéraire.


sgb/akn/fmo
Commentaires


Comment