Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ouattara promet de ‘’traquer’’ les entreprises de l’agro-bussiness ‘’jusqu’au dernier FCFA’’
Publié le lundi 1 mai 2017  |  APA
Célébration
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Célébration du 1er Mai: les travailleurs à l`honneur à la Présidence de la République
Abidjan le 1er Mai 2017. La fête du Travail a été célébrée sur l`esplanade de la Présidence de la République en présence du Président Ouattara, du Vice-Président Duncan, des membres du gouvernement et de toutes les centrales syndicales ivoiriennes.
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Les montants exorbitants promis par les sociétés promotrices du phénomène de l’Agro-bussiness appelés retour sur investissement (RSI) relèvent de la « sorcellerie» selon le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara qui promet de ‘’traquer’’ ces entreprises de l’agro-bussiness ‘’jusqu’au dernier FCFA’’.

‘’Je ferai tout pour protéger les ivoiriens. Nous ne pouvons pas accepter que des gens fassent de la sorcellerie ou du miracle en disant, donnez-moi un million aujourd’hui et dans trois mois, je vous donne quatre millions. C’est du n’importe quoi’’, a jugé lundi, le président ivoirien, se prononçant face aux travailleurs à l’occasion de la fête du travail, sur les raisons de l’immixtion de l’État dans le phénomène de l’agro-business dans le pays.

« Si le gouvernement n’avait pas pris la décision d’intervenir, ce sont des centaines de milliers d’ivoiriens qui allaient avoir des problèmes. Nous avons trouvé sur les comptes d’un promoteur plus d’un million d’euros à l’extérieur. Alors si cet argent était destiné à faire de l’agro-bussiness ici, qu’est-ce que cela cherche dans un compte à l’extérieur ? », s’est interrogé M. Ouattara rassurant tous les souscripteurs de ce phénomène.

‘’ Nous allons traquer tous ces gens jusqu’au dernier franc CFA... Parce que nous voulons récupérer tous ces biens qui sont ceux des ivoiriens et le leur restituer», a-t-il assuré ajoutant que « je voudrais vous donner toute l’assurance que nous allons traiter cette question avec beaucoup de fermeté».

Le phénomène de l’agro-bussiness compte au moins 36.699 souscripteurs pour un montant estimé à 66 milliards de FCFA correspondant au capital investi au 06 janvier 2017. Après le gel des comptes des 27 sociétés promotrices identifiées dudit phénomène par les autorités ivoiriennes, un recensement des souscripteurs a été effectué en février dernier à l’effet du remboursement de leur capital investi sur la base des fonds disponibles.

PIG/lb/ls
Commentaires


Comment