Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

La grève au ministère de l’Intérieur largement suivie à Séguéla
Publié le lundi 4 septembre 2017  |  AIP
Comment


Séguéla – L’arrêt de travail initié par un collectif de cinq syndicats du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité est largement suivi à Séguéla (Nord-ouest, région du Worodougou) où bon nombre d’agents de la sous-préfecture et de la préfecture ont débrayé, a constaté l’AIP, lundi.

A la sous-préfecture, le grand portail vert est resté hermétiquement fermé en cette matinée après le week-end de la Tabaski, au grand dam de quelques usagers venus pour des démarches administratives.

Renseignements pris, le sous-préfet Kouamé Kouakou qui avait maintenu le service ouvert lors du dernier débrayage, en avril, est en congé.

A la préfecture, mis à part ceux du préfet Benjamin Effoli et du secrétaire général 1, Adolphe Zégbé-Kouamé, nombre de bureaux sont clos en raison du respect, par la quasi-totalité des agents, du mot d’ordre de grève qui court jusqu’à vendredi.

Les syndicats signataires du mot d'ordre revendiquent, entre autres, l’octroi d’indemnités de tutelle, de risques, de salissure et d’incitation à l’ensemble des agents dudit ministère, la tarification des actes produits par l’administration du territoire afin de mettre en place une régie financière permettant l’octroi de primes, la création d’une police préfectorale en lieu et place du corps des gardes de sous-préfecture ainsi que l’intégration des gens de maison à la fonction publique.

Il s'agit du Syndicat national des fonctionnaires et agents de l’Administration du territoire (SYNAATCI), du Syndicat national des gardes de sous-préfecture, agents de sûreté et de transmission (SYNAGSPAST), du Syndicat général des gens de maison de Côte d’Ivoire (SYGEGEMCI), du Syndicat national des gens de maison de Côte d’Ivoire (SYNAGEMCI) et du Syndicat national des agents du ministère de l’Intérieur de Côte d’Ivoire (SYNAMICI), note-t-on.

kkp/fmo
Commentaires


Comment