Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Taekwondo : ​l​e Comité juridique de la WTF reconnait l’actuel Comité Directeur de la Fédération Ivoirienne​ ​et son ​p​résident​ (Décision)​
Publié le lundi 11 septembre 2017  |  Abidjan.net
Taekwondo:
© FIF par DR
Taekwondo: la Côte d`Ivoire représentée à l`assemblée générale de la World Fédération en Corée
La Côte d’ivoire a pris part à Muju en Corée à l`Assemblée Générale de la World Taekwondo Federation (WTF). l`ivoirien BAMBA Cheick Daniel est élu à l`unanimité Vice Président de l`Union Continentale en charge de la zone ouest africaine.
Comment


Une issue définitive a été trouvée dans le conflit opposant le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire (CNO CIV) à la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) grâce à
​la ​décision juridique du Comité Juridique de la World Taekwondo (WT) après l’examen de cette affaire.

En effet, dans une décision datant de mai dernier et rendue publique ce week-end, le Comité Juridique de la WT a recommandé à la Fédération Mondiale de Taekwondo de continuer à reconnaître la Fédération Ivoirienne de Taekwondo comme son association nationale en Côte d’Ivoire, avec son statut de membre à part entière inchangé, ce après les graves accusations portées par le CNO CIV à l’encontre du nouveau Comité Directeur et du Président de la FITKD.

Pour rappel, en mars et avril derniers, la WTF a reçu deux courriers du CNO CIV qui font état d’un certain nombre de violations des règles par la FITKD.

Entre autres, une plainte datant de 2012 concernant la non-sélection d’un athlète à participer à une compétition de qualification olympique et l’existence de difficultés et d’irrégularités lors de l’Assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue le 11 décembre 2016 et qui a vu la modification des textes (Statuts et Règlement) de la FITKD.

Le CNO CIV avait demandé à la FITKD de reporter l’Assemblée Générale élective qui devait suivre la modification des statuts de la FITKD. D’ailleurs, le CNO CIV décidait de l’annulation des conclusions de l’AG Extraordinaire qui avait modifié lesdits statuts.

La FITKD n’a pas suivi les injonctions du CNO CIV et a organisé une assemblée générale élective à laquelle, en tant que candidat unique, Monsieur Daniel Cheick Bamba a été réélu président de la FITKD.

Ainsi, en raison de la prétendue crise au sein de la Fédération, le CNO CIV a décidé selon lui "en référence aux articles 27 et 29 de la Charte Olympique" et "conformément à" l’article 14 des Statuts de la WT de la suspension immédiate de la FITKD pour une période de quatre (4) années correspondant à la quadriennale olympique 2017 2020 et la mise en place d’un comité ad hoc) sous la direction du Comité National Olympique de Côte d’Ivoire
​.​ ​Et ce, ​en vue de la préparation d’une nouvelle assemblée générale pour élire un nouveau président sur la base des textes antérieurs en vigueur avant les amendements, avec la présence de représentants de la WTF.

Face à de telles allégations contre la FITKD qui a reçu des lettres de félicitation de l’Union Africaine de Taekwondo, de l’Ambassadeur de la République de Corée en Côte d’Ivoire adressées à Monsieur Daniel Cheick Bamba au sujet de sa réélection au poste de président de ladite Fédération et qui sans aucun doute pouvaient entacher la belle image du Taekwondo ivoirien à l’extérieur, la WTF a enjoint à la FITKD de se répondre aux accusations du CNO CIV.
Ce que la structure dirigée par Me Bamba Cheick Daniel fit dans son rapport, portant des éclaircissements sur plusieurs points avec des documents probants.

En ce qui concerne l’accusation concernant les athlètes, la Fédération a expliqué dans son rapport que les athlètes olympiques étaient en ce moment malades et/ou sujets à des blessures (paludisme, entorse à la cheville, etc) et ne pouvaient donc pas participer à la finale du Grand Prix de la WTF à Baku, en Azerbaïdjan. Après les Jeux Olympiques de Rio 2016, les deux athlètes ont pris du poids et n’ont pas été en mesure de competir dans leur catégorie de poids.

L’accusation du CNO CIV selon laquelle le délai de 21 jours pour la convocation de l’Assemblée Générale Extraordinaire n’a pas été respecté est contrée par la FITKD.

La Fédération signale aussi que la convocation de l’assemblée générale extraordinaire a été émise par le Secrétaire général de la FITKD, Monsieur Siaka Anzoumana, le 20 novembre 2016 et l’Assemblée Générale a eu lieu le 11 décembre 2016. Par conséquent, le délai statutaire de convocation de cette assemblée générale a bel et bien été respecté.

La Fédération a également expliqué que les représentants du CNO CIV et du Ministère des Sports sont des observateurs de l’Assemblée Générale. Ils ne sont pas membres statutaires de l’Assemblée générale et les procès-verbaux ne sont pas soumis à leurs signatures. Par conséquent, leur absence à une assemblée générale ne pouvait la frapper de nullité.

Sur l’accusation selon laquelle l’huissier de justice qui a suivi l’AG Extraordinaire était un faux huissier de justice, la FITKD a apporté avec document à l’appui que le fonctionnaire de justice est bel et bien en règle vis- à- vis de textes ivoiriens qui régissent cette profession.


Face à ce faisceau d’arguments solides provenant de la FITKD, le Comité Juridique de la WTF a conclu que le CNO CIV n’a pas fourni suffisamment de preuves ou d’arguments pour créer une base factuelle à WTF pour suspendre le Comité Directeur de la FITKD et son Président.
En outre, le Comité Juridique de la WTF conclut que le CNO -CIV n’a pas réussi à démontrer que la suspension de la FITKD décidée par le CNO-CIV est conforme aux propres règles du CNO-CIV.


Comme pour appuyer cette décision du comité juridique, une mission d’Inspection de la World Taekwondo a séjourné à Abidjan la semaine dernière pour s’enquérir de l’état d’avancement des préparatifs de la Finale des Grands Prix et de la Coupe du Monde de Taekwondo prévue pour début décembre 2017 à Abidjan.

En marge de sa mission d’inspection, la délégation de la WTF a rencontré le Général Lansana PALENFO Président du CNO-CIV et ses collaborateurs et lui ont remis en mains propres cette décision de la WTF ;
Le Premier Ministre M
​. ​Amadou Gon COULIBALY et le Ministre d​es​ Sports et des Loisirs M​. ​François AMICHIA, qui ont accordé une audience à cette délégation de la WTF, ont aussi reçu une copie de cette décision.

Atapointe
Commentaires


Comment