Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ministère de la salubrité, de l’environnement Les agents réclament la revalorisation des primes
Publié le vendredi 22 septembre 2017  |  Notre Voie
Comment


Renforcer leur bien-être et leurs conditions de travail. C’est ce qui a guidé hier, à la tour C, de nombreux agents du ministère de la Salubrité, de l’environnement et du développement durable, à se réunir en assemblée générale extraordinaire. « Nous demandons la revalorisation de nos primes annuelles qui sont dérisoires. Car, notre ministère génère beaucoup d’argent tandis que nous, les agents ne sommes pas rémunérés en conséquence. C’est pourquoi, nous sommes en train de valider un mémorandum qui sera remis incessamment au cabinet de Mme le ministre pour réparer ces abus », a révélé Florent Séka Séka, secrétaire général du syndicat national des fonctionnaires et agents de la salubrité urbaine et par ailleurs, vice-président de la plate-forme des syndicats du ministère de la Salubrité, de l’environnement et du développement durable. Pour ce responsable syndical, il espère que la tutelle fera droit à leurs différentes requêtes afin que les capacités des agents soient renforcées avec un meilleur profil de carrière dans la démarche d’une professionnalisation des métiers, des agents assermentés et évoluant avec des outils technologiques de la dernière génération. En tout état de cause, les agents ne veulent pas être des cordonniers mal chaussés dans un département ministériel riche en ressources financières. Mieux, au cours des échanges, des agents ont même proposé que le quota minimum de 500.000F.cfa comme prime pour les travailleurs de catégorie D et la prise d’un décret avec des arrêtés pour régler définitivement la question des primes annuelles au ministère de la Salubrité, de l’environnement et du développement durable.

D. K.
Commentaires


Comment