Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

L’ex-CEMA Philippe Mangou et l’ex-président Laurent Gbagbo se partagent la Une des journaux ivoiriens
Publié le mercredi 27 septembre 2017  |  APA
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - L’ex-Chef d’Etat-major des armées (CEMA), le Général Philippe Mangou et l’ex-président Laurent Gbagbo se partagent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national.

Img : L’ex-CEMA Philippe Mangou et l’ex-président Laurent Gbagbo se partagent la Une des journaux ivoiriens
Apres son deuxième jour de comparution devant la Cour pénale internationale (CPI) en qualité de témoin à charge contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé poursuivis pour ‘’crimes contre l’humanité et crimes de guerre’’, le Général Philippe Mangou, ancien patron de l’armée ivoirienne et actuel ambassadeur de Côte d’Ivoire au Gabon reste toujours en vedette à la Une de la presse locale.

CPI / 2è jour de témoignage : Mangou ‘’enfonce’’ Gbagbo, barre en Une Le Jour Plus. Mangou ‘’pilonne’’ et ‘’enfonce’’ Gbagbo et Blé Goudé, reprend Soir Info à côté de Le Nouveau Réveil qui commente : ‘’ 2è coup de tonnerre à la CPI, hier.

Mangou décapite le régime Gbagbo’’. CPI / L’ex-CEMA Mangou ‘’le garçon pile’’ dit ‘’tout, tout et tout’’, jubile Le Patriote là où Le Quotidien d’Abidjan affirme que Mangou a confondu le procureur lors de son 2è passage à la barre de la CPI.

‘’Pour avoir demandé à Gbagbo de démissionner on a voulu me tuer’’, rapporte le journal gouvernemental Fraternité Matin qui attribue ces propos à Phillipe Mangou. ‘’Ils ont voulu me tuer (…) Je suis un témoin à charge très important’’, renchérit L’Inter qui cite également l’ex-CEMA.

Selon Notre Voie qui reprend une révélation faite par le Général Mangou, ‘’le président Gbagbo devait être tué’’. Ce qui fait dire à La Voie Originale que Mangou avoue ‘’sa traîtrise’’ et se ‘’ridiculise’’ à la CPI. L’ex-chef d’état major ‘’tout feu tout flamme’’, les GOR (Gbagbo ou rien) comptent sur la défense pour mettre ‘’KO debout’’ Mangou, souligne pour sa part L’Intelligent d’Abidjan.

Les tabloïds ivoiriens se sont également intéressés à la dernière décision de la CPI qui refuse la liberté provisoire à Laurent Gbagbo.

Demande de remise en liberté de Gbagbo : les juges disent non, écrit à ce propos Fraternité Matin. Liberté provisoire de Gbagbo : la CPI dit ‘’niet’’, placarde Le Patriote à côté de Notre Voie qui titre : ‘’ malgré l’absence de preuve, la CPI maintient Gbagbo en prison’’.

Pour L’Expression, malgré l’activisme de ses partisans, Gbagbo reste ‘’en cage’’ à la Haye. Ce qui fait dire à La Voie Originale que la chambre de première instance défie la chambre d’appel après ce 12è refus d’accorder la liberté provisoire au président Gbagbo.

Pour sa part, L’Intelligent d’Abidjan ouvre ses colonnes à l’avocat de l’Etat ivoirien, Jean Paul Benoit pour une réaction à chaud après cette décision de la CPI. Liberté provisoire au président Gbagbo : la CPI demande à la défense de lui faire des propositions’’, écrit pour sa part LG Infos là où sur le même sujet Le Temps croit savoir ce que les juges demandent à la défense de Laurent Gbagbo.

CK/ls/APA
Commentaires


Comment