Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire: l’Espagne convertit sa dette en projets de développement
Publié le samedi 7 octobre 2017  |  AFP
La
© AFP par Sia Kambou
La Côte d’Ivoire et l`Espagne signent un contrat de reconversion de la dette ivoirienne en projets de développement
L`Espagne et la Côte d`Ivoire ont signé vendredi à Abidjan un accord bilatéral de conversion de la dette ivoirienne en projets de développement d`un montant total de 67,3 milliards de francs CFA (102,5 millions d`euros).
Comment


L’Espagne et la Côte d’Ivoire ont signé vendredi à Abidjan un accord bilatéral de conversion de la dette ivoirienne en projets de développement d’un montant total de 67,3 milliards de francs CFA (102,5 millions d’euros).
"Le programme de conversion de la dette (...) porte sur un montant de 67,3 milliards de francs CFA dont 34,22 milliards alloués aux projets de développement et 33 milliards faisant l’objet d’annulation sèche", a précisé Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien.
"L’objet de la conversion de dette entre nos parties est de contribuer au développement économique et social de la Côte d’Ivoire par une transformation des créances dues à l’Espagne en projet d’investissement principalement dans les secteurs de l’énergie et de l’eau en Côte d’Ivoire", notamment dans le quartier populaire d’Abobo, a-t-il expliqué.
Les relations économiques entre la Côte d’Ivoire et l’Espagne se sont accrues les cinq dernières années, selon M. Gon Coulibaly. "Au niveau des relations commerciales, le volume total des échanges est passé de 335 millions d’euros soit 220 milliards de francs CFA en 2012 à 617 millions d’euros, soit 405 milliards de francs CFA en 2016. Soit une augmentation de 84%. Le gouvernement ivoirien souhaite aller plus loin", a-t-il dit.
Actuellement, il y a 26 entreprises espagnoles en Côte d’Ivoire, a déclaré l’ambassadeur d’Espagne en Côte d’Ivoire, Louis Prados Covarrubias.
"Ces derniers temps les relations (bilatérales) se sont approfondies considérablement (...) en 2013 le gouvernement espagnol avait annulé un montant de 172,75 millions d’euros et 4,63 millions de dollars de la dette ivoirienne", a-t-il rappelé.

eak:jh
Commentaires


Comment