Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

JNP 2017: Allocution de Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances, Président du Comité Technique de Concertation
Publié le lundi 13 novembre 2017  |  Ministères
Cérémonie
© Abidjan.net par Cyprien Kouassi
Cérémonie d`ouverture de la 3ème édition de la Journée nationale du Partenariat public-privé (JNP 2017)
Lundi 13 novembre. Abidjan. La 3ème édition de la Journée Nationale du Partenariat public-privé (JNP 2017) s`est ouverte en présence du premier Ministre Gon Coulibaly et plusieurs membres du gouvernement sous le thème « Encadrement du secteur informel : source de croissance et de compétitivité de notre économie ».
Comment


- Monsieur le Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Chef du Gouvernement
- Madame et Messieurs les Présidents d’Institutions,
- Monsieur le Ministre d’Etat,
- Mesdames et Messieurs les Ministres,
- Monsieur le Vice-Président du Groupe de la Banque Africaine de Développement ;
- Monsieur le Directeur des Opérations du Groupe de la Banque Mondiale ;
- Mme la Représentante Résidente de la Société Financière Internationale (SFI)
- M. le Représentant du Président de la Commission de l’UEMOA ;
- Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs des Missions Diplomatiques ;
- Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions de Coopération Internationale et Bilatérale en Côte d’Ivoire ;
- Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, Directeurs Centraux et Responsables de l’Administration Publique,
- Mesdames et Messieurs les Présidents des Organisations Professionnelles et Chambres Consulaires, ou leurs représentants ;
- Honorables Chefs traditionnels et Chefs religieux,
- Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations de la Société Civile ;
- Messieurs les participants venus des pays frères du Burkina Faso, de la Guinée Bissau, de la Guinée Conakry , du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo.
- Chers amis de la presse ;
- Honorables invités ;
- Mesdames et Messieurs

C’est avec un grand plaisir que je prends la parole ce jour, pour souhaiter à l’ensemble des participants, la cordiale bienvenue à cette cérémonie officielle, marquant l’ouverture de la troisième édition de la journée Nationale de Partenariat Public-Privé.

A l’entame de mon propos, permettez-moi d’adresser mes sincères remerciements au Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, qui, dès son accession au pouvoir a décidé de faire du secteur privé le moteur de la croissance de notre économie.

A cet effet, il a placé le dialogue avec le secteur privé au rang des priorités du Gouvernement. Cette journée est une matérialisation de cet engagement du Président de la République à écouter les préoccupations du secteur privé et à y apporter des solutions concertées.

Mes remerciements et ma profonde gratitude vont tout particulièrement à l’endroit de Monsieur le Premier Ministre pour avoir bien voulu accorder son patronage pour l’organisation de cette activité, traduisant ainsi son indéniable soutien au renforcement du Dialogue Public-Privé en Côte d’Ivoire.

Monsieur le Premier Ministre, c’est le lieu de saluer votre engagement auprès du Secteur Privé ivoirien tout au long de cette année, marquée par la redynamisation des rencontres du cadre de concertation Etat Secteur Privé et par votre participation active aux initiatives du Secteur Privé, dont les plus récentes sont, entre autres, la CGECI Academy le 1er octobre dernier et les Journées Nationales des Chefs d’Entreprises (JNCE) du 09 au 12 novembre 2017.

Monsieur le Premier Ministre, je voudrais donc vous remercier pour ce signal fort donné au Secteur Privé qui contribue à renforcer sa confiance et à solidifier la qualité de ses rapports avec le Gouvernement.

Mes remerciements vont également à l’endroit du Groupe de la Banque Africaine de Développement dont je salue le grand intérêt pour la Journée Nationale de Partenariat Etat Secteur Privé et le précieux concours pour la coordination des travaux préparatoires de cette activité.
A ces remerciements, j’associe la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine pour sa forte implication et sa constante collaboration à l’organisation de la Journée Nationale du Partenariat Etat Secteur Privé. Grâce à cet appui, nous enregistrons la participation de représentants de pays frères, du Burkina Faso, de la Guinée Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo.

Vous me permettrez d’adresser un salut particulier aux Organisations et Associations professionnelles du secteur privé ivoirien, aux associations consulaires étrangères, à toutes les entreprises, et à tous les opérateurs économiques installés en Côte d’Ivoire, y compris les acteurs du secteur informel. Je ne saurais omettre de ma liste de remerciements les membres du Comité Scientifique de la JNP 2017.

Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs,

La cérémonie qui nous réunit ce jour, nous donne l’occasion de rappeler le sens que revêt la Journée Nationale du Partenariat Etat Secteur Privé, à savoir la célébration annuelle de la vision partagée mais complémentaire entre l’Etat et le Secteur Privé pour l’atteinte des objectifs de développement socio-économique de la Côte d’Ivoire.
L’édition 2016 de la JNP, autour du thème « Enjeux d’un dialogue public privé constructif pour la vision 2020 de notre économie » a brillé par la forte mobilisation de l’ensemble des forces vives de l’économie.

Elle a permis de poser les jalons pour renforcer le cadre de l’animation du dialogue public privé à travers plusieurs chantiers clés, notamment la formulation d’une Stratégie Nationale de Dialogue Public Privé.

L’édition 2017 se veut être le cadre d’échanges propices à la présentation des réformes et des efforts consentis par l’Etat, à l’expression des attentes et des difficultés rencontrées par le Secteur Privé, à la définition de perspectives de collaboration pour un partenariat judicieux entre les deux parties et aux réflexions autour de questions stratégiques pour le développement économique de notre pays.

Mesdames et Messieurs,
Honorables invités,

C’est dans cette dynamique, que nous inscrivons la thématique de cette troisième édition de la Journée, qui porte sur : l’«Encadrement du Secteur Informel : source de croissance et de compétitivité de notre économie».

Ce thème sous-tend la nécessité de mutualiser les efforts de l’Etat et du Secteur Privé en vue de juguler le développement du secteur informel et d’en assurer un meilleur encadrement pour la transition vers le formel, nécessaire à l’éclosion d’une économie plus performante.

Le principal enjeu est de parvenir à construire une économie des plus résiliente et inclusive qui intègre tous les agents économiques à la formation de la richesse nationale. Il importe donc à ce titre de développer les politiques et stratégies incitatives pour capter la valeur ajoutée significative des acteurs économiques de l’informel.

C’est tout le sens de la Conférence inaugurale et des panels thématiques qui vont s’ouvrir au cours de cette journée, et permettront à travers les différentes contributions et à la lumière des expériences internationales de formuler des recommandations fortes et des orientations stratégiques pour renforcer les dispositifs existants et répondre à la problématique dans une approche synergique.


Autre articulation de la Journée, la remise des prix du partenariat qui devrait contribuer à mobiliser davantage les acteurs clés à une meilleure implication dans l’animation du partenariat Etat Secteur Privé en Côte d’Ivoire.

Quant aux Rencontres « Business to Government », qui ont rencontré un franc succès lors de l’édition précédente, elles ont été maintenues, afin de renforcer le caractère inclusif de la Journée en donnant l’opportunité aux opérateurs économiques d’échanger avec les administrations concernées sur leurs préoccupations pendantes.

L’innovation cette année, vient de la mise en place en parallèle, d’une session d’appui à la démarche de formalisation. Ces rencontres seront des cadres d’échanges entre les structures d’accompagnement et les acteurs de l’informel autour de questions telles le financement, la formation, la fiscalité, le système de couverture et de prévoyance sociale, les formalités administratives.

Les recommandations des études sur l’informalité mettent à juste titre l’accent sur la nécessité de lier l’action de formalisation à l’information et à la sensibilisation des acteurs informels.
En effet, formaliser son entreprise revient à être mieux structurée et plus productive, ce qui permet de bénéficier des opportunités offertes en termes d’accès au financement et aux marchés et multiplier ses chances de croissance.

Mesdames et Messieurs,
Honorables invités,

L’ambition du Président de la République de « faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020 » ne peut se réaliser en l’absence d’un partenariat fort entre l’Etat et le Secteur Privé.

Je demeure convaincu que la croissance économique forte, soutenue et inclusive voulue sur le long terme ne sera possible qu’avec un Secteur Privé dynamique qui en sera le principal moteur.

Il appartient donc au Secteur Privé de prendre toute la place qui lui est accordée dans le processus de reconstruction et de relance de notre économie.


L’Etat, pour sa part, s’attèlera à poursuivre la mise en place de conditions favorables pour un développement économique inclusif et durable.

C’est sur cet engagement que je voudrais clore mon propos en souhaitant plein succès à cette troisième édition de la Journée Nationale du Partenariat Etat Secteur Privé.

Je vous remercie pour votre attention.
Commentaires


Comment