Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Déclaration du gouvernement à l’occasion de la Journée internationale des Droits de l’Homme
Publié le samedi 9 decembre 2017  |  Ministères
Réaménagement
© Présidence par Aristide
Réaménagement technique du gouvernement: l`Ambassadeur Ally Coulibaly nommé Ministre de l`Intégration africaine
Lundi 4 juin 2012. Abidjan. Palais de la présidence de la République. Le Secrétaire Général du gouvernement, M. Sansan Kambilé donne lecture du décret N° 2012- 484 du 4 juin 2012, portant nomination de M. Ally COULIBALY, en qualité de Ministre de l’Intégration Africaine.
Comment


Chers Compatriotes,

La Côte d’Ivoire, à l’instar des Nations membres de l’Organisation des Nations-Unies, célèbre le 10 décembre, la Journée Internationale des Droits de l’Homme.
En ce 10 décembre 2017, la célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Homme coïncide avec le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme autour du thème « Une ONU forte pour un monde meilleur ».
La commémoration de cette date du 10 décembre, choisie pour rappeler l’adoption par l’Assemblée Générale des Nations unies et la proclamation le 10 décembre 1948 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, offre l’occasion au Gouvernement de Côte d’Ivoire d’affirmer son attachement sans faille aux valeurs universelles véhiculées par ladite déclaration, et d’indiquer que celle-ci nous responsabilise tous dans la promotion et la protection de ces droits.
Pour sa part, le Gouvernement ivoirien, qui place les Droits de l’Homme au centre de sa politique de développement, a organisé les journées régionales des Droits de l’Homme sur l’ensemble du territoire national aux fins de sensibiliser les populations au respect des droits de l’homme.
En outre, plusieurs initiatives ont été entreprises au cours de cette année 2017, en vue du renforcement du dispositif législatif existant dans le cadre de la promotion et de la protection des droits humains. Il s’agit, entre autres, de :
- la prise du décret n° 2017-121 du 22 février 2017 portant application de la loi n° 2014-388 du 20 Juin 2014 portant promotion et protection des défenseurs des droits de l’homme ;

- la prise du décret n° 2017- 227 du 13 avril 2017 instituant un Comité National de Lutte contre la Traite des Personnes et portant application de la loi n° 2016-1111 du 8 décembre 2016 relative à la lutte contre la Traite des Personnes ;

- la prise du décret 2017-303 du 17 mai 2017 modifiant le décret n°2001-365 du 27 Juin 2001 portant création du Comité interministériel de suivi et de l’application des Instruments internationaux relatifs aux Droits de l’Homme ;

- l’adoption en Conseil des Ministres du 3 mai 2017, d’un projet de loi relatif au trafic illicite des migrants.
En vue de construire une société égalitaire, où la justice et la liberté préviennent la violence et maintiennent la Paix, le Gouvernement ivoirien s’est également engagé dans des réformes législatives afin de poursuivre la modernisation de son système judiciaire, de développer et de mettre en œuvre des actions pour réduire la durée de la détention préventive et améliorer les conditions de détention dans les établissements pénitentiaires.
Face à la situation préoccupante des migrations clandestines, le Gouvernement s’attelle à ramener, par centaine, et ce, depuis plusieurs mois, les jeunes ivoiriens détenus en Lybie dans la tourmente de la traite de leur personne et qui subissent des traitements dégradants, humiliants et inacceptables.
Toutes ces actions ont pour seul but de construire une Côte d’Ivoire forte et émergente avec toutes ses filles et tous ses fils.
Chers Compatriotes,
La pertinence de la promotion et la protection des Droits de l’Homme appelle à une prise de conscience et à un changement de mentalité, qui doivent se caractériser par le respect des Institutions, de l’ordre et de la chose publique.
C’est seulement à ce prix que tous ensemble, nous parviendrons à construire cette Côte d’Ivoire émergente, où les Droits de l’Homme donneront à chaque citoyen les moyens de son total épanouissement.

Fait à Abidjan, le 10 décembre 2017

Le Garde des Sceaux,
Ministre de la Justice
et des Droits de l’Homme

Sansan KAMBILE
Commentaires


Comment